Titres:
CD1 :
1. Alma Noop (feat. Alya Carter)
2. Degue dadj (feat. Mahalahi)
3. Si lane ngamay wo
4. Tane sa kasso Outro Kokayi
5. Marginaux
6. Dankafou
7. Louma si gôbé
8. France à fric (feat. Ombre Zion)
9. Diogoufi
10. Khekh bou doul diekh
11. Mon beau pays
12. Sou demb done taye
13. Indépendance ”

CD2 :

1. Discours préliminaire

2. Chemin de croix

3. Li tax ma done

4. Goor tigui

5. Dadj deup

6. Know Us (feat. Kokayi)

7. Ego Science

8. Nothing To Prove (feat. Kokayi)

9. Wake Up Feat T-Rex

10. Haters

11. Niit kou mala

12. Fima diar

13. No Comment

Fondé en 1998 à Kaolack, ville située à 192 km de Dakar, au Sénégal, Keur Gui (« la maison » ou « la famille » en wolof) est un collectif afro-rap créé sous l’impulsion de Kilifeu aka Kalachnikov et Thiat aka Mass 36.

En 2014, Keur Gui revient sur le devant de la scène avec Encyclopédie, le premier livre audio qui englobe toutes les sciences du hip hop, composé de 2 tomes de 13 titres chacun.

Le premier tome, « Opinion Public », est une réflexion poussée sur l’état et le devenir du pays et du continent. Une contestation artistique sans précédent avec sa clarté des couplets sur des musiques très métissées qui restent hip hop à la base. Il est le miroir qui reflète à la société sa propre image, son vrai visage. Aucune de ses couches ou composantes n’est laissée en rade. Même les conditions des détenus y sont relatées. Kilifeu et Thiat, fidèles à leur ABCD, n’ont pas mis de gants pour pointer du doigt les maux qui gangrènent la société sénégalaise.

Avec le second tome, « Règlement de compte », qui traite de l’art de la rue avec tous les skills (compétences) requises, du flow en passant par la technique des sonorités choisies, des beats du clash à l’égotripe, et des variantes du rap sans quoi un opus perdrait de sa valeur. Keur Gui met la barre très haute après cinq mois de laboratoire pour concocter une bombe musicale.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire