“Professeur de musique au Williams College mais aussi à Harvard University, au Mt. Holyoke College, et à Northeastern University, Ernest Douglas Brown a consacré sa vie à l'exploration et à la célébration des musiques africaines et afro-américaines, Il a publié de nombreux ouvrages sur les musiques africaines et afro-américaines”


. Titulaire d’un B.A. de philosophie de l’Université Harvard en 1969, le professeur Brown a commencé ses études d’ethnomusicologie à l’UCLA, puis à l’Université de Washington, où il a obtenu son doctorat en 1984 avec une thèse sur le xylophone royal et les tambours zambiens. En 1987, il a reçu une bourse Fulbright pour effectuer des recherche au Zimbabwe, et plus tard a mené des recherches à Trinidad, Cuba et au Ghana. Il a publié sur des sujets aussi divers que la musique à Trinidad, les chansons pour les enfants noirs, et l’impact des artistes africains, comme Miriam Makeba, sur la musique américaine des années 1960. En tant qu’interprète, il a étudié le marimba et le mbira du Zimbabqwe auprès de Dumisani Maraire et d’Ephat Mujuru, et les tambours ghanéens avec le maître des percussions Obo Addy.

En 1989, le professeur Brown et la chorégraphe Sandra Burton ont co-fondé Kusika, leAfrican dance and percussions Williams College Ensemble, dédié à l’interprétation des musiques traditionnelles africaines,des danse et des contes du Ghana, du Zimbabwe et du Sénégal. En 1992, le professeur Brown a fondé le Zambèze Marimba Band, et a contribué patr l’organisation de résidences d’artistes africains au rapprochement entre l’Afrique et les Etats-Unis.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire