Titres:
1. Tine-blouz
2. Plantèr
3. Tizorz
4. Oté larényon
5. Tir mabol
6. Soweto
7. Vwadfami
8. Po mwin bondyé
9. Lo kèr konyé ”

Gafourn

Né le 10 mai 1955 à Trwamar (Trois Mares), au Tampon, dans l’île de la Réunion, Daniel Hoareau aka Danyel Waro est un auteur, compositeur, arrangeur, chanteur, poète et joueur de kayamb. Apôtre d’un maloya acoustique, héritier du blues rural de Gérose Barivoitse dit « Lo Rwa Kaf » et surtout de Firmin Viry, Danyel Waro le révolté a largement contribué à la renaissance du maloya autrefois interdit par les autorités de l’île. Ce militant actif de la créolité se définit ainsi : “Je ne suis pas Blanc, non je ne suis pas Noir. Non, ne me racontez pas d’histoires. Mélangé de Cafres, de Yab et de Malbar, je suis de l’ethnie ”pur bâtard””.

Artiste engagé, Danyel Waro interprète en créole des chansons très poétiques sur la vie quotidienne de ses compatriotes, l’unité, la fraternité, la liberté, l’éducation de la jeunesse, la famille, ou encore l’amour.

Dans son album « Gafourn », paru en 1987 chez Piros, Danyel Waro dénonce l’apartheid et rend hommage aux Sud- africains et à Nelson Mandela à travers Soweto, une chanson écrite alors que le leader de l’ANC était incarcéré.

En février 1976, Danyel Waro est arrêté à Vannes, en France, pour insoumission et conduit à Rennes. Il fera deux ans de prison : « Le maloya était interdit mais joué clandestinement. Dans les années 1970, le PCR (Parti Communiste Réunionnais) décide de le réhabiliter. Et moi, je suis un yab, un petit blanc, un “perturbateur”. Le maloya est plutôt noir« …

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire