Avec l'enregistrement du clip Ca suffit du collectif malien les Sofas de la République et la sortie du single La Nouvelle Ere (africaine) de Passi, le rap s'implique dans l'avenir du continent et prophétise son avenir. Entre rêve et réalité, le rap des africains de l'extérieur et ceux de l'intérieur se déclinent en plusieurs versions et plusieurs visions. Avec la sortie de la biographie de Fela Kuti écrite par François Bensignor, c'est le contestataire des années 1980 qui refait surface. Avec plus de douze biographies écrites sur lui dans le monde, en français et en anglais et une exposition réalisée en 2003 par le New Museum of Contemporary Art de New York, Fela Kuti reste le personnage qui a le plus fasciné le public qu'il soit africain ou international. Avec l'enregistrement du clip Ca suffit du collectif malien les Sofas de la République et la sortie du single La Nouvelle Ere (africaine) de Passi, le rap s'implique dans l'avenir du continent et prophétise son avenir. Entre rêve et réalité, le rap des africains de l'extérieur et ceux de l'intérieur se déclient en plusieurs versions et plusieurs visions. ”

Après les rappeurs du collectif sénégalais « Yen a marre » qui ont mis fin à la politique du masla (le non dit) en donnant de la voix dans les élections présidentielles sénégalaises, c’est aujourd’hui les Sofas de la République qui s’erigent en porte paroles de la jeunesse malienne. Ce collectif d’acteurs culturels ont pour leaders le rappeur Master Soumi et Ramses, l’animateur de l’émission Rap de la chaine Vox Afrika Pakendous. Les Sofas qui ont enregistré le clip « Ca suffit » disponible sur le [lien suivant réclament trois choses essentielles à ce jour : l’application de l’article 36 de la Constitution qui stipule que jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau Président élu, l’intérim est assuré par le président de l’Assemblée Nationale, la nomination de ministrès intègres et l’intervention de l’armée de la CEDEAO contre l’ADMI et le MNLA. Passi quant à lui, s’érige en prophète du nouveau millénaire en lançant son single, la Nouvelle Ere, (africaine) qui valorise l’apport de l’Afrique à l’humanité. A travers ces deux oeuvres hip hop, s’affrontent deux visions, l’une concrète, ancrée dans l’engagement de terrain et portant l’espoir de la démocratie, l’autre, composée à distance, se projetant dans une vision fantasmée et idéalisée. Retour du pape de l’afro-beat donc avec la sortie du livre de François Bensignor, Fela, le Génie de l’Afrobeat, sorti quinze ans après la disparition de cette figure emblématique de la scène musicale nigeriane et africaine.Après les rappeurs du collectif sénégalais « Yen a marre » qui ont mis fin à la politique du masla (le non dit) en donnant de la voix dans les élections présidentielles sénégalaises, c’est aujourd’hui les Sofas de la République malienne qui s’erigent en porte paroles de la jeunesse. Ce collectif d’acteurs culturels ont pour leaders le rappeur Master Soumi et Ramses, l’animateur de l’émission Rap de la chaine Vox Afrika Pakendous. Les Sofas qui ont enregistré le clip « Ca suffit » disponible sur le [lien suivant réclament trois choses essentielles à ce jour : l’application de l’article 36 de la Constitution qui stipule que jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau Président élu, l’intérim est assuré par le président de l’Assemblée Nationale, la nomination de ministrès intègres et l’intervention de l’armée de la CEDEAO contre l’ADMI et le MNLA. Passi quant à lui, s’érige en prophète du nouveau millénaire en lançant son single, la Nouvelle Ere, (africaine) qui valorise l’apport de l’Afrique à l’humanité. A travers ces deux oeuvres hip hop, s’affrontent deux visions, l’une concrète, ancrée dans l’engagement de terrain et portant l’espoir de la démocratie, l’autre, composée à distance, se projetant dans une vision fantasmée et idéalisée.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire