Un des premiers à avoir réussi à populariser le rap en France grâce à ses textes élaborés, le rappeur-poète Claude M’Barali aka MC Solaar est reconnu, depuis les années 1990, comme un des piliers du rap français. Son succès et la qualité littéraire de ses textes sont le fruit d’inspirations diverses allant de la chanson française (Serge Gainsbourg) aux musiques africaines (tchadiennes, sénégalaises, ivoiriennes, maliennes) en passant par les classiques noirs américains. Ses textes sont régulièrement étudiés à l’étranger (USA, Australie, Grande-Bretagne, Europe de l’Est).

En 2006, MC Solaar lance « Mollah Solaar », un single marqué par des voix arabisantes et inclus dans « Chapitre 7 » (2007), un album intégrant diverses couleurs musicales (rock, soul, reggae, jazz, hip hop classique). Cet opus lui lui vaut le prix de « Album de musiques urbaines de l’année » aux Victoires de la Musique en 2008 en France.

Paroles de « Mollah Solaar »:

Cinq Cent One est mon matricule

Quand je prends le microphone j’ajoute une particule

Voila le son qui te désarticule

Que les ados crados graves au micro gesticulent

Tu fabules genre t’es Brad Pit-bull

Mais la banlieur de Pari s’en bat les testicules

L’entreprise est le véhicule

Jamais on ne fabule, jamais ne capitule

C’est du son patate, pour les orangs outangs les macaques

Du son pour les 4X4 blacks avec vitres opaques

Pour Tupac, pour les zones urbaines

Les pauvres veulent du cash vive la classe moyenne!

On parle de bicrave, pillave, bédave, bouillave

Et j’passe pour un gitan quand je commande mon jus de goyave

Clic-clic j’ai encore des balles

Prends le micro et la voix et la projette saccadée comme des rafales

Un, deux, micro testé flow de la DST

L’homme le plus recherhcé

Mollah Solaar

Attaque à la tchatche, à la kalach attaque à la hache

Attaque à l’AK, attaque au Beretta à l’arrache

Si j’me crash dans les eaux, au mike j’clash, Splash

J’suis verbal DJ… tchoukoutchou… Scratch!

Chef spirituel des groupes subversifs les plus nocifs

C’est pas d’la bombe, c’est d’l’explosif

J’récapitule : trop capitulent

On est soldat-fada-ragga de l’aube au crépuscule

Prédominant, sans boniment, trop dominant, proéminent

Trop militant, véritablement anti Taliban

Ils roulent en Lexus double bingo Solaar plexus

Vitre doublée de Plexiglas 20 degrés Celsius

Rock star, j’porte l’étendard

Que les troupes, les groupes, les crews crient :

Mollah Solaar

Cession sans concession, guerre de sécession sur sillon

Comme sur microsillon

Si on choisit la voie de la récession

Pourquoi prendre le mike et libérer tant de postillons

On vient prendre des bastilles comme les Faboulous

Faire progresser le son comme Cash Money et Marvelous

Le combat continue jusqu’à la victoire

Au revoir, à plus, luss Mollah Solaar.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire