“Né le 16 février 1990 à Toronto, au Canada, de parents éthiopiens, Abel Makkonen Tesfaye aka The Weeknd, est un auteur-compositeur-interprète, musicien et producteur. Ce fondateur du label XO propose une musique mêlant RnB, RnB/Soul avec des parfums de hip-hop, de rock, new wave ou de trip-hop.”

La drogue

Issu d’une famille très modeste, Abel Makkonen Tesfaye sombre dès l’âge de 11 ans dans la drogue et abandonne très rapidement l’école pour s’adonner à sa passion, la musique.

Ses débuts

Abel Makkonen Tesfaye rencontre le producteur Jeremy Rose en 2010, avec lequel il commence à travailler sur quelques chansons et décide de prendre le pseudonyme de The Weeknd en référence à son abandon du lycée pour être tout le temps en week-end. Avec ce nouveau nom, il crée sa page YouTube, où il poste ses premières chansons. En peu de temps, il attire l’attention des amateurs de rap et plus particulièrement du rappeur Drake (aussi de Toronto), qui partage ses vidéos sur son blog et qui l’invitera pour un featuring sur la chanson « Crew Love » en 2011.

Ses premiers projets

Cette même année 2011, The Weeknd en profite pour sortir sa première mixtape, « House of Balloons », qui est acclamée par la critique. Les mixtapes seront rééditées et publiées en 2012 dans un coffret 3CD intitulé « Trilogy » (comprenant « House of Balloons », « Thursday » et « Echoes of Silence »), après avoir signé un contrat avec Republic Records. Il cofonde ensuite le label XO (XO Records) avec son manager Amir Esmailian, son directeur artistique La Mar Taylor et Wassim « Sal » Slaiby qui en est le PDG.

Reconnaissance internationale

Après une tournée triomphante, The Weeknd sort deux autres mixtapes, « Thursday » et « Echoes of Silence », qui remportent un franc succès, lui permettant de faire des tournées à travers le monde. Son talent séduit de nombreux artistes, dont Justin Timberlake, Kendrick Lamar, Sia, Alicia Keys, Ed Sheeran, Future ou encore Lana Del Rey. Il écrit également pour le cinéma avec « Devil May Cry » présent sur la BO de « The Hunger Games : L’Embrasement » ou encore « Earned It pour Cinquante Nuances de Grey ». Fort de son succès, il sort en 2016 son troisième album, « Starboy » (en featuring avec le duo français de musique électronique Daft Punk), qui devient N°I des charts dans des dizaines de pays.

Ses méga hits

The Weeknd compte quatre albums classés N°1, « Beauty Behind The Madness » en 2015 « Starboy » en 2016, « My Dear Melancholy » en 2018 et « After Hours » en 2020, et un album N°2, « Kiss Land » (2013), au Billboard 200. Le 5 décembre 2020, The Weekend remporte le « Prix de l’artiste masculin international de l’année  » lors des NRJ Music Awards.

Onze de ses morceaux atteignent le Top 10 dans le Billboard Hot 100 : « Love Me Harder » (avec Ariana Grande), « Earned It », « I Feel It Coming », « Pray for Me » (feat. Kendrick Lamar), « Call Out My Name », « Blinding Lights », « The Hills », « Can’t Feel My Face », « Starboy », « Heartless », « Save Your Tears (Remix) » (avec Ariana Grande), ces cinq derniers atteignant la première place du classement.

Les clips des morceaux « Starboy », « The Hills » et « Can’t Feel My Face » dépassent chacun plus d’un milliard de vues sur YouTube. En 2015, The Weeknd devient le premier artiste à avoir trois morceaux simultanément dans le Top 3 du Billboard Hot RnB avec « Can’t Feel My Face », « Earned It » et « The Hills ».

Grammy Awards, récompenses

The Weeknd a remporté 3 Grammy Awards, 18 Billboard Music Awards, un NRJ Music Award, 2 American Music Awards, neuf Juno Awards, ainsi qu’une nomination aux Academy Awards (Oscars du cinéma) à Los Angeles (USA) dans la catégorie de la « meilleure chanson originale » pour « Earned It » de la bande originale du film « Fifty Shades Of Grey » (Cinquante nuances de Grey), réalisé par Sam Taylor-Wood et sorti en 2015. Il est également l’artiste vedette du show à la mi-temps du Super Bowl LV 2021.

The Weeknd s’illustre également par sa capacité à créer des univers artistiques différents. Chaque album est pour lui un « chapitre » de sa vie et lui permet d’explorer de nouveaux styles musicaux. Dans ses textes, il parle souvent de la drogue, du mal-être, de la souffrance, mais aussi du sexe et de la fête.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire