" "
“Née en Janvier 1985 à Dakar, au Sénégal, Ndèye Rokhaya Diop aka Agsila - "agsil" veut dire "bienvenue" en wolof – est auteure-compositrice et interprète composant dans différentes langues africaines des morceaux gospel, jazz, afro-jazz, afro-blues ou de la musique acoustique accompagnée de sa guitariste.”

"
"

Une famille chrétienne-musulmane

Ndèye Rokhaya Diop dite Daba Diop est née dans une famille chrétienne-musulmane où la rigueur était une règle entre un père linguiste et mathématicien et une mère styliste et dévouée à ses enfants.
Elle découvre la musique avec ses sœurs dans l’église protestante où elles ont appris à chanter très tôt le gospel, avant de créer le groupe Fiat Lux.

Etudes contre musique

Elles seront découvertes lors du concours « Super Stars », une émission de téléréalité musicale du sénégalaise. Malgré ce succès naissant, elle décide d’abandonner la musique pour me consacrer à ses études. Après son bac littéraire avec mention, elle part poursuivre ses études à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (2004 à 2008).
En 2008, Agsila retourne à Dakar pour valider une soutenance sur l’archéologie et le développement touristique au Sénégal.

Son parcours

Après plusieurs expériences dans le domaine professionnel privé, Agsila décide de se consacrer à sa passion, la musique. Elle m’inscrit alors dans un programme de L’Orchestre National du Sénégal pour apprendre la composition, le chant et la guitare.
« Je compose à la guitare en m’inspirant de toutes les harmonies d’Afrique. La guitare est aussi une source d’inspiration pour moi. Cet instrument me représente le plus au niveau psychique », précise l’artiste.

Le 8 mars 2016, pour « La Journée Internationale des Droits de la Femme », Agsila donne un concert à l’Institut Français de Dakar pour présenter son premier EP 4 titres, « Femme d’Afrique », chant’ en wolof, français, anglais ou bulu du Cameroun. Ce projet sera suivi de plusieurs autres : « Amaï » (2015), « Soupirs » et « Cànt » (2017), « Femme suffixe » (2018), « Tegtal » (2019).

BAAT (Bureau Africain des Arts et Techniques)

Parallèlement à ses concerts et tournées en Afrique et en Europe, Agsila se consacre depuis quelques années à la recherche musicale et à la création visuelle au BAAT (Bureau Africain des Arts et Techniques), un lieu de création avec une salle de concert et un studio d’enregistrement, créé à Yenne Kao, au sud de Dakar (Sénégal) avec Hervé Breuil (ancien directeur du Lavoir Moderne Parisien (LMP) et de l’Olympic Café dans le 18ème arrondissement de Paris, en France).

*Source : http://s593189894.onlinehome.fr//?fbclid=IwAR2Q4q-EW5YlXCEqAZszvo7JmvtfwSZLM0b073LYzACKffEvcmIqsQp94nQ

"
"
"
"

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire