L’album Dipenda (“indépendance” en lingala, langue bantoue parlée en République Démocratique du Congo et au Congo), est né d’une création musicale dont l’écriture a été confiée à Fabrice Devienne (compositeur, pianiste, créateur du projet Dipenda) pour la pièce de théâtre “Une saison au Congo”, écrite en 1966 par Aimé Césaire (1913-2008).

Au carrefour de la musique cubaine, des chants africains, du jazz et des textes d’Aimé Césaire slamés, ce disque représente une véritable création réalisée à partir des compositions écrites par Fabrice Devienne pour la pièce. De nouveaux arrangements et orchestrations avec de nombreux invités (choeurs africains, flûtes traditionnelles, duduk, quatuor à cordes) viennent enrichir les univers pluri-ethniques, jalonnés de quelques ambiances à caractère cinématographique et de parties laissant libre cours aux improvisations des solistes.

Artistes: Fabrice Devienne & Dipenda : Fabrice Devienne (compositeur et pianiste) ; Pitcho Wonga Konga (slam) ; Yaité Ramos (voix) ; Valérie Belinga & Jessie Fasano (voix) ; Cecilia Carreno, Jean-Luc Pino, Inocente Carreno & Arnaud Limonaire (quatuor à cordes) ; Hervé Gourdikian (flûtes, duduk, saxopkone soprano) ; Jaco Largent, Roger Biwandu et Henri Dorina (rythmique)

* Plus d’infos sur Fabrice Devienne & Dipenda : cliquer ici

Dipenda – Indépendance

Le concert se déroule sous la forme d’un conte musical. Une histoire, et même des histoires d’indépendance, nous sont contées en français, chantées en lingala, en swahili et en espagnol.

Cette notion d’indépendance recouvre des valeurs telles que la liberté de penser, de s’exprimer ou d’agir mais entraîne aussi, paradoxalement, des peuples vers l’exil et le déchirement. L’histoire est là pour en témoigner…. Cette page d’histoire du Congo belge des années 1960, reste présente en filigrane tout au long du spectacle, à travers la prose de Césaire et son concept de “Négritude”, mais aussi par les influences musicales Cubaines de certaines compositions. Cuba et le Congo ayant une histoire économique, politique et artistique extrêmement liée, remontant au temps du commerce triangulaire.

La pièce produite par le Théâtre National Populaire de Villeurbanne (France) et mise en scène par Christian Schiaretti raconte l’épopée de l’indépendance du Congo belge (actuelle République Démocratique du Congo) en 1960, à travers l’ascension du premier ministre Patrice Lumumba jusqu’à son assassinat le 17 janvier 1961.

Homme dévoué corps et âme à son combat, Patrice Émery Lumumba, né le 2 juillet 1925 à Katako-Kombe, réussira à mener son pays à l’indépendance. Indépendance avec tout ce qu’elle représente en termes d’espoir et de sacrifice mais malheureusement, dans un deuxième temps à la désillusion, la trahison et le complot.

Par ailleurs, dans ce projet de concert, rendant hommage à l’oeuvre d’Aimé Césaire, la parole musicale doit occuper une place prépondérante.

Dans l’album, un titre est consacré à la mise en musique du discours prononcé par Patrice Lumumba en 1960 lors de la cérémonie de l’indépendance du Congo belge (actuelle République Démocratique du Congo), devant une tribune constituée des représentants officiels congolais et belges. Aimé Césaire a revisité ce texte afin de l’intégrer à l’une des scènes de la pièce. La force et l’intemporalité de ce discours tout en prose ont été un véritable moteur pour la composition musicale. Dans l’album Dipenda, c’est Marc Zinga (1er rôle de la pièce) qui slame ce fameux discours.

Date: 20 mai 2015 – 20h00

Lieu: Café de la Danse

5, passage Louis Philippe – 75011 Paris

Métro : Bastille

Tarifs: 20 € / 15 €

Contacts:

Café de la Danse :

Tél: 01 47 00 57 59

Presse / Communication: Matthieu Blestel:

E-mail : matt.blestel@gmail.com

Communication / Promotion:

Sèverine Berger :

Tel : 06 77 83 62 39

E-mail : severine@veevcom.com

Valérie Mauge :

Tel : 06 15 09 18 48

E-mail : mauge.valerie@gmail.com

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire