Auteur-compositeur, contrebassiste, bassiste et interprète, né le 4 juin 1947 à King William's Town, en Afrique du Sud, Johnny Dyani a.k.a Mbizo a fait partie du mythique groupe Blue Notes et a collaboré avec de nombreux jazzmen dont ses compatriotes Chris McGregor et Abdullah Ibrahim. Johnny Mbizo Dyani meurt d'une hépatite le 25 octobre 1986 à Berlin, en Allemagne. Bass player and singer, Johnny Dyani has been a member of the legendary Blue Notes. He has been recording since with numerous jazzmen among whom Abdullah Ibrahim. ”

Johnny Dyani et The Blue Notes

Johnny Dyani s’initie au chant et au piano, et il continuera tout au long de sa carrière discographique à jouer du piano et à chanter, tout en continuant à jouer de la contrebasse. Il accompagne d’abord le pianiste Tete Mbambiza avant de rejoindre les Blue Notes, orchestre formé par Chris McGregor. Le groupe s’exile en Europe à partir de 1964.

Johnny Dyani et Steve Lacy

En 1965, quand la formation se sépare, Johnny Dyani s’embarque pour une tournée sud-américaine avec le saxophoniste Steve Lacy, et enregistre avec ce dernier « The Forest and the Zoo ».

Johnny Dyani et Abdullah Ibrahim

Au début des années 1970, Johnny Dyani s’installe au Danemark, joue avec de nombreux musiciens (Don Cherry, David Murray, Abdullah Ibrahim) et forme en 1971 son propre groupe, Earthquake Power.

Johnny Dyani, Mongezi Feza et Okay Temiz

Il fonde peu après la formation Music For Xaba avec Mongezi Feza (trompette) et Okay Temiz (drums). Ensemble, ils enregistrent trios 33 tours en 1972 : « Rejoice », (Cadillac) « Music For Xaba Vol. 1 » (Sonet) et « Music For Xaba Vol. 2 » (Sonet). « Rejoice » sera réédité en 2012, avec « Together », pour une double compilatin, « Rejoice & Together ».

Autres réalisations

Marqué par le jazz de Cape Town, la kwela, le bebop et le free jazz, Johnny Dyani a marqué la scène jazz européenne des années 1960/1970 par son sens aigu de l’improvisation, sa haute technicité et ses compositions puissantes.

Johnny Dyani a enregistré de nombreux autres albums, dont « Good News From Africa » (1974) avec Abdullah Ibrahim / Dollar Brand, « Witchdoctor’s Son » (1976), « Song For Biko » (1979), « Black Paladins » (1980) avec Joseph Jarman et Don Moye, « Mbizo » (1982) avec le groupe Witchdoctor’ Son, « Born Under The Heat » (1984), « Grandmothers Teaching » (1984), « Afrika » (1984), ou encore « Angolian Cry » (1985) comprenant « Year of The Child »…

Johnny Dyani et Detail

En septembre 1982, le saxophoniste et clarinettiste norvégien Frode Gjerstad enregistrait son premier album, Detail At Club 7, à Oslo avec son compatriote Eivin One Perdersen, pianiste et accordéoniste (1956-2012), le contrebassiste et chanteur sud-africain Johnny Mbizo Dyani (1947-1986) et le batteur et cornettiste anglais John Stevens (1940-1994). La discographie du groupe Detail pouvait commencer et, pendant douze ans, pas moins de 5 LP dont 1 double (Ness), 6 CD et 5 cassettes, soit 16 enregistrements au total, sortirent jusqu’au décès de John Stevens. De nombreux albums sortiront sur le label Impetus Records.

Blue Notes For Johnny

Quand Johnny Mbizo Dyani meurt d’une hépatite le 25 octobre 1986 à Berlin, en Allemagne, le groupe Blue Notes se reforme le temps d’un album, »Blue Notes For Johnny ».

* Sources :

Olivier Ledure

Wikipedia

Chris McGregor and the Brotherhood of Breath de Maxine McGregor, Bamberger Books.

Itw de Chris McGregor par Sylvie Clerfeuille à St Pierre de Caubel, 1987, pour Paroles et Musique

« Chris McGregor, l’Exilé » Johnny “Mbizo” Dyani Started playing piano and singing when still a teenager. He later chose bass, played with pianist Tete Mbambiza and joined The Blue Notes directed by Chris McGregor. The band left for eujrope in 1964. In 1965, when the Blue Notes came to an end, Johnny Dyani went on a South American tour with the soprano saxophonist Steve Lacy and recorded The Forest and the Zoo.

He settled in Denmark in the early 1970s and played with many musicians (Don Cherry, David Murray, Abdullah Ibrahim, Mc Coy Tyner). In 1971, he set up then his own band, Earthquake Power and one year later, Xaba with Mongezi Feza and Turkish jazzman Okay Temiz.

Mostly influenced by free jazz and Cape jazz, Johnny Mbizo Dyani recorded many albums, Witchdoctor’s Son, Born under the heat , Song for Mbizo, Afrika, Angolan Cry, etc….When he died from hepatitis in Berlin on October 25th, 1986 , The Blue Notes reunited and recorded a last album, Blue Notes For Johnny.

Sources :

Wikipedia

Chris McGregor and the Brotherhood of Breath de Maxine McGregor, Bamberger Books.

Itw of Chris McGregor by Sylvie Clerfeuille at St Pierre de Caubel, 1987, Paroles et Musique. “Chris McGregor, l’Exilé”.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Ajouter un commentaire

Laissez un commentaire