Titres:
Face A:
1. Alla L'Aa Ke 5:54
2. Cewe Ienkele Wecho 2:15
3. Cedo 6:09
4. Kelefa Ba 2:15
5. Baa To Toto 4:56 Face B:
1. Jato 6:39
2. Alaji Bamba Bojang 2:06
3. Fayunkunko 2:52
4. Dalua 4:41
5. Jula Jekere 5:04 ”

Né en 1920 à Brikama, en Gambie, dans une grande famille de griots, Alhaji Bai Konte (prononcer Aladji Baye Konté) est le fils de Burama Konte, compositeur de l’hymne louant le héros sénégambien du 19ème siècle Mansumaneh Yundum. Il est le père de Dembo Konte et Jali Sherrifo Konteh, et le père adoptif Malamini Jobarteh. Célèbre joueur de kora (harpe-luth mandingue à 21 cordes) d’Afrique de l’Ouest, Alhaji Bai Konte décède en 1986, des suites d’une maladie.

Sa prestation au Festival de Jazz Newport, aux États-Unis, en 1973, son style « yeyengo » créé avec son compatriote Amadu Bansang Jobarteh et ouvert à des compositions plus contemporaines, sa technique de jeu instrumental, sa dextérité et ses mélodies uniques enthousiasment le public et contribuent à sa renommée internationale.

En 1973, le label américain Rounder Records sort « Kora Melodies From The Republic Of The Gambia, West Africa », un album d’Alhaji Bai Konte comprenant des airs du répertoire classique de la musique mandingue de kora, comme « Alla L’Aa Ke » (Allalaké), « Cedo » (Keddo), « Kelefa Ba » (Kéléfaba) ou encore « Bamba Bojang » (Bamba Bodian)… ; des chansons laissant entendre les notes cristallines de sa kora, percutantes ou langoureuses, accompagnées du « konkon » (battement rythmique de ses doigts sur la calebasse de son instrument).

Fiche:

Alhaji Bai Konte : kora

Production / Enregistrements : Marc D. Pevar

Assistants : Cameron Cave, Dr. Kenneth Goldstein

Photos : Marc D. Pevar, Susan Pevar, Ronald Michail

Livret : Marc Pevar, Susan Pevar

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire