maraina.jpg
Premier opéra de l'Océan Indien créé en 2005, Maraina a fait l'objet d'un documentaire de Marie Clémence et Cesar Paes, l'Opéra du bout du Monde retraçant l'histoire du "work in progress" de cette œuvre, croisement inédit de styles de l'Océan Indien et de musique lyrique, montée entre le Madagascar et la Réunion. Une plongée passionnante dans les cultures et l'histoire de cette partie de l'Océan Indien. ”

Après Mahaleo – le film réalisé en 2007, l’Opéra du bout du monde, dernier documentaire de Marie Clémence et César Paes, raconte l’aventure de ,Maraina, un opéra composé en 2005 par Jean-Luc Trulès et écrit par Emmanuel Genvrin sur l’histoire des tous premiers habitants de l’ile de la Réunion, dix malgaches (dont trois femmes) et deux français, partis en 1665 de Fort Dauphin, à l’extrême sud de Madagascar, pour planter du tabac et de l’aloès. L »expédition tournera au drame.

L’Opéra du bout du monde raconte le « work in progress » passionnant de l’œuvre créée entre Madagascar et la Réunion et présentée à Fort-Dauphin sur le lieu même de son histoire. Il nous emporte aussi, avec toute l’équipe embarquée dans un car, dans une traversée fascinante de Madagascar aujourd’hui, au plus près de ses pistes et de ses croyances.

Par ses tours et détours, le film mêle les histoires et les mémoires parallèles et différentes des malgaches et des français des événements anciens ou récents. Il raconte également le travail de composition nourri des cultures réunionnaises et malgaches et donne la parole aux artistes originaires de France, de Madagascar, de la Réunion mais aussi de Polynésie et des Antilles sur l’histoire d’un peuple, les renvoyant à la mémoire de leur terre, de leurs imaginaires et de leurs sentiments.

Baignant constamment dans la musique de Jean Luc Trulès qui transfigure les paysages grandioses de la Grande Ile, un film envoutant pour les amoureux d’histoire, de musique, d’opéra, des îles de Madagascar et de la Réunion.

À propos de l'auteur

Jocelyn Maillé

Laissez un commentaire