chanteur ténor, pianiste, peintre, Ludger Anrianjaka est un adepte de kalon’ny fahiny (opérette malgache). En 1956, il a fait une tournée française avec Georges Brassens. Ludger Anrianjaka figure parmi les premiers malgaches admis au conservatoire de Paris. Il a contribué à moderniser le patrimoine musical malgache en opérant dans les années 1950/1960 des fusions avec la musique classique européenne. .Marié à Mariette Andrianjaka, grand chef de la cuisine malgache, Ludger animait avec des classiques de l'opérette malgache, des airs classiques ou des poèmes de Jean-Verdi Razakandrainy, alias Dox les soirées privées de la table d'hôte de sa femme accueillant une clientèle très sélecte dont des chefs d'état comme François Mitterrand. ”

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire