“Héritier des guitaristes des années 1950 et d'artistes comme Paul Ngozi, Alick Nkhata, Maureen Lupo Lilanda et Uncle Rex, Mumba Yachi puise dans le patrimoine musical zambien , offrant un folk aux couleurs du pays dans des titres comme "We Mwana Wandi", "Webushuchi","Dont Cry" and "Let's Go To Party" . ”

Né en 1986 à Mufulira, Shadreck Mumba Chitenta alias Mumba Yachi grandit à Mokambo, au Nord ouest de la Zambie et proche de la RDC, Encore adolescent, il monte le groupe New Staret interprète des titres de Tracy Chapman, Jimmy Cliff, Akim Simukonda et quelques autres figures de la musique zambienne. En 2006, il sort un premier album, House of exile, suivi deux ans plus tard d’un second signé chez Drag em Records restés confidentiels. Il lui faut attendre 2010 et l’album Inspire me pour connaître une reconnaissance nationale. Il rejoint dans ce roots revival des artistes comme son compatriote Dominic Kakolobango et le congolo-rwandais Lokua Kanza.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire