“Né à Bouaké, en Côte d’Ivoire, Alain Amani Goly aka Spyrow est un auteur-compositeur, percussionniste et chanteur d’afro-reggae (reggae africain), reggae…”

Une famille de musiciens

Spirow est issu d’une famille de musiciens. Son père est maître de chœur, et son grand-frère, bassiste. C’est ainsi qu’il baigne enfant dans un univers musical, et très jeune, il apprend à chanter dans la chorale de l’église de son quartier. Plus tard, il se passionne pour les percussions qu’il joue lors de certaines manifetations.

Spyrow et Kingston Gang Star

En 2001, Spyrow rejoint Les Chevaliers du Temple Oublié (CTO) de Bouaké, sa première formation musicale. En 2002, il est en tant que vocaliste de l’aventure Kingston Gang Star, un groupe de reggae fondé à Marcory (Abidjan) sous l’impulsion de Gaspard Lobognon aka Leshah (claviers, voix). La formation comprend Brahima Diakité aka Youz (guitare lead), Richard Guébrié aka Man Roga (basse), Jean-Marie Baho aka JM (batterie) et Eric Lobognon aka Ras Rico (chœurs). Avec ces derniers, il participe en 2003 au MASA (Marché Africain des Arts et du Spectacle). En 2005, ils enregistrent l’album « Jah Bless », son premier projet discographique, puis assurent la première partie du groupe Jamaïcan Culture. La même année, ils sont au Sénégal pour le Festival National des Arts et Cultures (Fesnac) à Tambacounda, la Caravane de la ville de Dakar et un concert au Just 4 U à Dakar. L’année suivante, ils sont du Concerto pour la fête de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire.

Spyrow en solo

Par la suite, Spyrow entame une carrière solo, et sort en 2008 son premier projet personnel, « Jahmo Jahmo » (« Dieu merci » en langue baoulé) enregistré entre Abidjan et Dakar, avec des invités comme Kalujah, Kajeem, Didier Awadi (Positive Black Soul (PBS)) et Xuman (Pee Froiss)… Cet album enregistré avec son propre groupe Jahmo Band comprend le titre « Yeklo yehoun » (« Cultivons l’amour » en baoulé), un appel à l’unité nationale de son pays en pleine crise sociopolitique.

Blessed

Suit en 2009 le maxi single « Blessed » qui connaîtra un réel succès en Côte d’Ivoire et lui vaudra d’être nominé dans la catégorie « Meilleur artiste reggae » au Summum 2010 du BURIDA (Bureau Ivoirien des droits d’auteurs), une cérémonie récompensant les meilleurs artistes ivoiriens de l’année.

Spyrow et Kajeem

Le 16 octobre 2010 voit les compatriotes et amis, Spyrow et Kajeem, sortir l’album afro-reggae « Ghetto Reporters Vol.1 », le premier volume d’un concept réalisé sous forme de un reportage. Le but est de traiter des thèmes liés à l’actualité du moment, notamment dans les ghettos d’où ils viennent et qui sont abandonnés par les pouvoirs publics : la misère, la souffrance, l’insanité, les enfants des rues, et autres…

*Source : https://www.cotedyvoir.com/

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire