Après avoir donné son feu vert (Green light), Ray Lema a décidé d’arrêter le temps, mélodies douces remplies de tendresse comme des berceuses africaines qui parlent des petits secrets de l’existence... After Green light, Ray lema decided to stop time with fresh melodies filled with tenderness as African lullabies who speak about the little secrets of existence.”

Stop Time

Titres: 1. Satana ; 2. Nguelguediga ; 3. Cracies ; 4. Tossangana ; 5. Stoptime ; 6. Zolana ; 7. Le grand sorcier ; 8. Que ça cesse ; 9. Good Morning Zaire ; 10. Malebo Vice ; 11. Neddo ; 12. Separation ; 13. Magic Touch

Un bout de pain, un bout de toit, un peu d’amour, c’est ça la vie chante –t-il dans “Cracies”. Ray Lema a en lui l’ascétisme d’une éducation de séminariste qui le forma à la musique classique européenne et au chant grégorien et l’irrésistible énergie de ses années passées auprès de Joseph Kabasélé aka Grand Kallé et de Tabu Ley Rochereau. Sa musique a la séduction de cette dualité : ballades fluides et intimité jazzy aux effets minimalistes (piano, percussions, guitare, chœurs), rythmique maîtrisée et égrenée comme une invitation à la danse mais loin des débordements de ses concitoyens. Ray Lema est un homme qui compose et réfléchit tout à la fois. Ses créations ne sont pas explosives et immédiates mais le fruit d’une lente maturation héritée de folles années passées à découvrir le monde et son foisonnement de musiques. Aujourd’hui, il est temps de souffler et de faire le point. Stop Time, Ray !!! Tracks : 1. Satana ; 2. Nguelguediga ; 3. Cracies ; 4. Tossangana ; 5. Stoptime ; 6. Zolana ; 7. Le Grand Sorcier ; 8. Que Ca Cesse ; 9. Good Morning Zaire ; 10. Malebo Vice ; 11. Neddo ; 12. Separation ; 13. Magic Touch

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire