“Née en 1960 à Mitsamiouli, Zaïnaba Ahmed est une auteure, compositricet, interprète comorienne. Appelée "la voix d'or" des Comores, elle allie mgodro et wadaha, zouk et funk et s'adonne parfois au folkomor, un style à base de guitare, de percussions et de voix.Elle explore les répertoires typiquement féminins des Comores. ”

Née dans une famille nombreuse à Mitsamiouli, en Grande Comore, Zaïnaba Ahmed commence à chanter à l’âge de 5 ans dans les baptêmes et les mariages . Gardienne des traditions musicales comoriennes, elle chante, compose et joue des percussions, alliant twaraab, mgodro, wadaha et s’adonne parfois au folkomor, un style à base de guitare, de percussions et de voix. Elle a collaboré avec Mikidache à la guitare. Chanteuse engagée, elle écrit des textes militants pour défendre la condition de la femme comorienne. Elle a sorti plusieurs albums « Nadhiri » (1990), « Nawake ndro » (2000) ,et « Comores : Chants de femmes » en 2005 qui se présente comme une promenade sonore de l’archipel et aborde des répertoires très divers (Imbio, bora, nyamandziya, hwimbia ikoza, wadaha et debe) à base de voix, de percussions et de frappes de main.

Source :

https://www.habarizacomores.com/2013/04/la-femme-du-jour-zainaba-ahmed.html

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire