fiche_ruben.jpg
“Dans un décor à couper le souffle (Lesotho), Blick Bassy incarne l’esprit de Ruben Um Nyobè dit "Mpodol" (le porte-parole), leader indépendantiste camerounais assassiné dans la forêt par l’armée coloniale française le 13 septembre 1958, auquel il dédie son album.
Um Nyobè est né le 10 avril 1913 à Eog Makon, dans l'arrondissement d'Eséka.”

Enregistré au Studio Ferber à Paris (France) et co-réalisé par Renaud Letang, le nouvel opus « 1958 », dont est extrait un premier clip, « Ngwa », laisse entendre une muqique entre indie folk et afro-blues, soutenant une voix une voix aux inflexions multiples, à la fois puissante, sensuelle et émouvante.

Tebogo Malope aka Tebza (Réalisateur)

« L’histoire de Ruben Um Nyobè a une résonance sur tout le continent Africain, toujours aux prises avec son héritage post colonial. Que serait-il arrivé si certains leaders de sa trempe n’avaient pas été massacrés ? Quel espoir pour nous d’aller de l’avant ? Je me suis inspiré dans les premières scènes du clip du livre « Matigari » du célèbre auteur Kenyan Ngugi Wa Thiongo, dans lequel un combattant de la liberté dépose les armes dans l’espoir d’un avenir prospère, sans effusion de sang. Regrettera-t-il sa décision ? À la fin, les images d’un combattant de la liberté sans vie se transformant en arbre rappellent celles de l’icône politique sud-africaine Solomon Mahlangu, tué par le gouvernement de l’Apartheid et dont les dernières paroles furent : « mon sang nourrira l’arbre qui portera les fruits de la liberté ». La chanson de Blick cherche à rétablir le lien entre le peuple camerounais et son histoire. Les images de cette vidéo tentent de faire le parallèle entre l’histoire camerounaise et l’histoire de l’Afrique dans son ensemble. »

fiche_ruben.jpg

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire