“Auteur-compositeur, chanteur et virtuose de la kora, Balla Tounkara est né né en 1970 à Boudefo, un village de la région montagneuse de Kita, au Mali. Dans son style tiré de la musique mandingue et chanté en malinké, en français ou en anglais, il intègre par endroits diverses sonorités : jazz, blues, pop, salsa, samba, rock, reggae, hip hop, gospel…”

Batrou Sékou Kouyaté, un grand père maître de la kora

Issu d’une grande famille de griots qui lui a transmis les ficelles de la tradition ancestrale mandingue, Balla Tounkara a été initié à la kora par son grand père et mentor Batourou Sékou Kouyaté aka Batrou Sékou Kouyaté.

Balla Tounkara aux Etats-Unis

Arrivé en 1996 à New York, aux Etats-Unis, Balla Tounkara commence à jouer sur les trottoirs de la ville pour survivre. Il restera 17 ans aux USA avant de retourner au Mali.

Le melting pot américain

Au fil des ans, il est influencé par le melting pot de styles musicaux, allant de la musique de danse de Cuba ou du Brésil, aux divers styles nord américains. C’est ainsi qu’il va intégrer par endroits à sa musique mandingue de nombreuses sonorités : jazz, blues, pop, salsa, samba, rock, reggae, hip hop, gospel

Réalisations

Installé par la suite à Boston, il monte sa formation appelée Groupe Spirite. C’est avec cette dernière qu’il lancera plusieurs projets chantés en malinké, en français ou en anglais : « Be Right », « Kéléfaba : The Peacemaker (Traditional Songs For The Kora), « Malifoly » (Balla Tounkara & Balla Kouyaté), « Spa Song Kora », « Yayoroba », « Live in New York » (with Groupe Spirit), « Le monde est fou », « Ban Yéré Yé », « Soliya », « Chérie », « Marfaden », « Live in NY City », « Moribayasa », « Jeopardie », « Tounga Magni », « Djata », « Yayoroba » ou encore « Retour à la source ».

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire