Titres :
1. Koungo Sogo 4:37
2. BanakoroDJi 4:38
3. Ndiya 4:02
4. Koulou Fo 4:10
5. Kalan 4:31
6. Faman 4:03
7. Demissenw 4:15
8. Kalan (Instrumental) 4:33
9. Dayélé 4:28
10. Fote Mogo Ban 4:22
11. Taman 5:13
12. N'Fa ka komo 4:35
13. Kognon Mousso 4:27
14. Yan to 4:40 ”

A la sortie de son deuxième album « Dayélé » en 2005, Doussou Bagayoko est nommée « Etoile montante de la musique malienne » par le Ministère de la Culture du Mali. Dès lors devient une artiste reconnue et ses projets commencent à s’exporter dans différents pays africains. En 2008, elle se produit au Festival Africolor, en France, et tourne en Afrique et en Europe.

Ramatta Doussou Bagayoko
Née le 26 décembre 1983 à Bougouni, au Mali, Ramatta Doussou Bagayoko est la fille de la cantatrice Nahawa Doumbia et du guitariste-compositeur Ngou Bagayogo. Auteure, compositrice et une des grandes voix de la musique mandingue, elle développe le style wassoulou (rythme « didadi ») cher à ses parents, en y greffant des parfums afro-pop, afro-soul, afro-funk et même afro-dance (coupé-décalé ivoirien, ndombolo congolais) ou afro-électro.
Au fil de ses projets, depuis « Sumba » en 2001, elle aborde des thèmes qui lui sont chers comme la paix, la fraternité, l’amour, le mariage, le divorce, le pardon, la guerre, etc.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire