Musique  fondatrice du continent africain ,  symbole de l’immense apport de l’Afrique au reste du monde, le jazz menace de disparaître du continent africain. Pourtant en cette seconde décennie du XXI° siècle, les instrumentistes sont de plus en plus nombreuses à s’imposer sur les scènes du monde. Patriarcat, fragilité du secteur, solitude, manque de références, les professionnelles francophones et anglophones réunies par l’UNESCO à l’occasion de la journée mondiale du jazz ont tenté d’analyser le phénomène et d’explorer des pistes nouvelles. Retrouvez leurs passionnants échanges dans notre compte rendu, « Femmes et jazz en Afrique : le défi d’une nouvelle génération« , complété par un voyage musical d’un siècle à travers notre playlist Spécial Femmes et jazz en Afrique.

A Bahia,l’Afrique est reine, on l’étudie, on la joue, on la fête,  un phénomène  que nous conte le grand compositeur  bissau guinéen Naka Ramiro dans une interview jalonné de pépites musicales. Ecrivain, musicien, compositeur, multi-instrumentiste, cet artiste a exploré pendant plus de trois ans, avec les stars de Bahia, OlodumCarlinhos Brown et Giba Gonçalves, les racines africaines du Brésil. Viennent de sortir à cette occasion trois singles  célébrant la ville de Salvador et ses dieux.

A Londres, bonne nouvelle, notre correspondant Dj freestyle, directeur de Feferity Radio,  vient de lancer son application mobile. Installez cet outil précieux qui vous permettra de découvrir la scène musicale afro-londonienne.

Et pour finir, notre historien préféré Nago Seck vous propose un « Pleins Feux sur la scène folk sénégalaise«  qui  revient en force ces dernières années . Il vous invite à redécouvrir les artistes majeurs du style comme Ismaël Lô, El Hadj NDiaye, Seydina Wade mais également à plonger vos oreilles dans les créations de la nouvelle génération.

Sylvie Clerfeuille

 

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire