The Heartbeats
Chanteur, guitariste et chef d'orchestre originaire de Freetown, Sierra Leone, Geraldo Pino a contribué à imposer le soul et la funk en Afrique de l'Ouest dans les années 1960/1970. Il a notamment été la référence musicale de Fela Anikulapo Kuti. ”

Heavy Heavy Heavy

Gerald Pine

The Heartbeats

The Heartbeats

Né à Freetown le 10 Février 1939, Gerald Pine de son vrai nom, est le fils d’un avocat basé au Nigeria. A la mort brutale de sa mère et de sa sœur, il se révolte contre son père en optant pour une carrière musicale et fonde en 1961 the Heartbeats, un groupe adepte de pop. a cette époque , le rock & roll bat son plein et Elvis Pressley est la grande star. Des groupes étudiants se forment comme les Echoes, le sgolden Strings e tles Red Stars. Gerald Pine et les Heartbeats se produisent dans les clubs les plus réputés de la capitale , le Flamingo, le Palm Beach, et le Tiwana, devient rapidement un des groupes les mieux payés d’Afrique de l’Ouest.

Geraldo Pino et les Heartbeats

En 1962, quand la télévision fait son apparition en Sierra Leone, the Heartbeats animent leur propre émission et Gerald Pine prend le nom de Geraldo Pino, imitant ainsi Franco et Docteur Nico qui ont eux aussi hispanisé leurs noms. En 1963, le groupe crée sa maison de production, Pino Records, et sort une série de 45 tours, Maria Left for Waka, » Heartbeats Merengue et Zamzie.

Geraldo Pino, James Brown et Fela

Le groupe évolue alors musicalement sous l’influence des sons venus de Motown et d’un certain James Brown : Geraldo Pino compose alors des titres soul, funk et R&B et copie jusqu’au look de l’artiste américain. Entre 1965 et 1967, les musiciens sierra-léonais tournent dans toute l’Afrique de l’Ouest devenant un des groupes phares du continent. «~Je jouais de jazz highlife quand en 1966, j’ai vu débarquer Geraldo Pino et sa soul music. Avec ces shows à la James Brown, il a déchiré la scène nigeriane. Des morceaux comme « Power to the People, » « Give Me Ganja, » « Let Them Talk, » and « Make Me Feel Good » furent des tubes absolus~». avoue Fela .

Geraldo Pino et The Plastic

En 1969, le groupe se sépare et Geraldo Pino reconstitue une formation surnommée The New Heartbeats avec des membres du groupe ghanéen The Plastic Jims. Il fait à la même période l’acquisition d’un hôtel et d’une chaîne de télévision à Port Harcourt au Nigeria. Il se retire quelques années plus tard de la vie musicale. Il fera quelques rares exceptions, se produisant sur scène avec Jimmy Cliff, Rufus Thomas et Manu Dibango. Le succès de l’afrobeat dont il fut l’inspirateur remet en lumière son oeuvre rééditée en 2005. Atteint de cancer et de diabète, il fait néanmoins un brillant come-back sur la scène londonienne en 2007 et meurt en Novembre de l’année suivante.

Source : http://www.mtv.com/artists/geraldo-pino/biography/

Traduit et adapté de l’anglais par Sylvie Clerfeuille

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire