Titres :
1. Ndanan 3:32
2. Ngalame 4:03
3. Kalladioulla 3:50
4. Lohooboubamko 4:09
5. Yayallé 4:57
6. Aïssata banna 3:45
7. Kadidatou 3:18
8. Doulato 4:00
9. N'dama 3:39
10. Karanmba 3:27
11. Massina 3:40
12. Dianfa 3:33
13. Bayessoulleye 5:25
14. Mandou 6:20
15. Balankou 3:33”

En 2009, Ali Boulo Santo Cissoko se lance un nouveau défi : réaliser un album plus novateur, optant pour l’association d’une grande variété d’instruments musicaux traditionnels et modernes, dans une fusion des genres, sans la moindre trahison culturelle. Sort alors en 2010, « Hommage à Bakary », un opus dédié à son père Bakary Cissoko, grand maître de kora mandingue.

Ali Boulo Santo Cissoko

Né en 1974 à Thiès, au Sénégal, Diéourou Cissoko aka Ali Boulo Santo Cissoko (« applaudissez fort » dans sa langue socé) est un auteur-compositeur, virtuose de la kora, chanteur (en socé mandingue (sa langue), wolof ou français) et fondateur du groupe Manding-Ko. L’album « Komo Fellé », réalisé avec Frédéric Galliano en 2004, lui vaudra une première reconnaissance. Leur collaboration sur l’album « Manding-ko » le propulsera sur la scène internationale.

Ali Boulo Santo Cissoko apporte avec succès et générosité des sonorités et tonalités particulières, ose des rythmes inattendus, de l’afro-beat au rock en passant par le jazz, le blues, la pop, le folk-pop, l’afro-folk, le reggae, l’afro-cubain (salsa africaine) ou les musiques électroniques (électro, techno, downtempo, house, deep house), sans craindre de les associer à son registre traditionnel (musique mandingue), confortant ainsi son génie de grand créateur. Son savoir-faire, sa voix grave et profonde, ne manquent pas d’interpeler de prestigieux artistes.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire