No Events
Depuis le début du XX° siècle, les musiques cubaines se sont imposées sur le continent africain avec l'arrivée du disque. La salsa (ou afro-cubain née dans le Spanish Harlem des années 1960, a connu un succès sans précédent sur tout le continent et donné lieu à des échanges entre les musiciens latino-américains et africains. La salsa s'est imposée en Afrique de l'Ouest, en Afrique centrale et en Afrique de l'Est dans les années 1960/1970. Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA) Cuban music has been popular in Africa since the early century. ”

La salsa s’est imposée en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et en Afrique de l’Est dans les années 1960/1970 avec des artistes comme le Gambien Laba Sosseh, les Béninois Ignace de Souza et Gnonnas Pedro, les Sénégalais Star Band de Dakar, Babacar Sambe y El Sabor Internacional et Orchestra Baobab, le Burkinabé Amadou Ballaké, les Maliens Boncana Maïga et Las Maravillas, le Centrafricain Sultan Zembellat, le Congolais Delvis Salsero… Ce genre a connu une deuxième jeunesse dans les années 1990 grâce au succès du groupe panafricain Africando. Born in the Spanish Harlem in the 1960s, salsa has been adopted by a lot of african artists in the 1960s/1970s : Laba Sosseh (The Gambia), Ignace de Souza and Gnonnas Pedro (Benin), Star Band, Babacar Sambe y El Sabor Internacional and Baobab (Sénégal), Amadou Ballaké (Burkina Faso), Boncana Maïga and Las Maravillas (Mali), Sultan Zembellat (Central Africa), Papa Noël and Delvis Salsero (Congo) etc… Africando’s internal success revived this style in the 1990s.

About the author

Sylvie Clerfeuille