“Né le 27 août 1957 à Bangui en République Centrafricaine, l’auteur-compositeur, chanteur et danseur, Jude Bondèze, a contribué à faire connaître le mambo centrafricain et a revivifié le folk sango à travers son tube "Tene sango". Jude Bondèze disparaît le 28 décembre 2010 à l'Hôpital européen Georges Pompidou à Paris, en France, après une courte maladie.”

Musique et mannequinat
En 1976, Jude Bondèze rejoint la France où il passera son baccalauréat. Avec ses camarades de lycée, il monte alors un groupe de musique, avant de s’inscrire à l’Institut Britannique. Par la suite, il intègre l’Ecole des Hautes Etudes Internationales. Au bout d’un an, il abandonne ses études et se lance dans la chanson et le mannequinat. Jude Bondèze pose alors pour des photographes, participe à des défilés de mode pour « Paris Modèle » et « Von Biennet » en Suisse, et à fait des figurations dans des films de Renn Productions et Walt Disney.
En 1979, un producteur Belge finance l’enregistrement de son premier 45 Tours, un disque en français qui ne verra jamais le jour. Il lui faudra attendre 1981, pour sortir chez Mangoline son premier album éponyme aux parfums afro-funk.

Jimmy Cliff et Miriam Makeba
Sur les conseils de Jimmy Cliff et de Miriam Makeba rencontrés en Suisse, Jude Bondèze se plonge dans ses racines centrafricaines pour composer « Tene Sango », une oeuvre marquée par le folklore sango. Son album suivant, « E Ba Kwa », sorti en 1985 chez Safari Ambiance est marqué par le soukouss congolais et le makossa camerounais.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire