“Porte parole des sans voix, Lapiro de Mbanga est écouté plus pour ses textes lapidaires en pidgin que pour son "pot pourri" de makossa, de bikutsi, de rumba, de rap et de funk. En 2008, il est emprisonné sous l'accusation de participations aux émeutes, voit son titre "Constitution constipée" censurée sur les ondes. Avec le soutien d'une ONG danoise, il sera relâché en 2011 et s'exile aux USA en 2012 où il décède en Mars 2014. Porte parole des sans voix, Lapiro de Mbanga est écouté plus pour ses textes lapidaires en pidgin que pour son "pot pourri" de makossa, de bikutsi, de rumba, de rap et de funk.”

Lapiro De Mbanga

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire