Titres :
1. Yaco Mome 3:12
2. Tabé 3:02
3. Mo Yaro 3:28
4. De du tago 3:08
5. Mero Pertoulo 3:25
6. Mo Yaro - Acoustic Version 3:00 ”

Plus qu’une carte de visite, le premier EP éponyme de Lass (existe en vinyle) est une mappemonde miniature, un concentré d’histoires et de philosophie simple livré par une voix ahurissante. Cet artiste originaire du peuple Diola au sud du Sénégal, chante en wolof et non dans la langue diola, même dans « Mero Pertoulo » au beat afro-cubain.

L’ancien agent de sécurité incendie met désormais le feu sur scène, et se souvient des leçons qui l’ont aidé à tenir. La chanson « Mo Yaro » parle de la fierté d’un père, « Tabé » de l’amour qui hante ses nuits. Plus grave « De Du Tago » (« la mort ne demande pas de permission ») évoque les nombreuses fois où la faucheuse lui a enlevé des proches. « J’ai perdu mon père très tôt, puis ma mère en 2000. Mais j’ai surtout vu beaucoup d’amis prendre des pirogues qui ne sont jamais arrivées. »

Sa voix profonde et puissante, son sens du verbe et de la formule (le titre « Yaco Mome » (« c’est pour toi » en wolof) ont déjà chatouillé nos oreilles cet été sur Radio Nova, France inter, ou Radio Cosmo en Allemagne.
L’expression « Yaco Mome » (« c’est pour toi ») en wolof, qui accompagne généralement un cadeau lors d’un mariage ou quand on veut faire plaisir, prend ici un sens plus profond encore.

Son tube irrésistible, à deux visages : « Mo Yaro ». Très afro-house dans la version composée par Synapson et réalisé par Raphaël D’Hervez (Pongo). Plus acoustique et intimiste dans une seconde lecture, qui figure en épilogue de l’EP.

Lass

Né en 1978 à Mbatal, dans la banlieue de Dakar, au Sénégal, Lassana Sané aka Lass ou Doctor Lass est un auteur-compositeur et chanteur à la voix extraordinaire, installé en France. Formé dans les sound systems de Dakar, Lass a grandi en se frottant aux sonorités afro-cubaines de l’Orchestra Baobab (Sénégal) et du Bembeya Jazz (Guinée), dans les soirées de rumba congolaise organisées par ses frères, avant de choisir le reggae et des artistes comme le regretté Garnett Silk, sans oublier la musique acoustique.

Qu’il chante sur une guitare acoustique, des cordes élégantes ou des productions plus house ou afro-pop, signées Bruno Patchwork (Voilaaa) et Raphael D’Hervez (Pongo), le flow et l’élégance de Lass vous arrachent au quotidien avec le sourire.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire