malick_mariem.jpg
Née en 1958 dans l'oued Tazua à 20 km de Smara au Sahara occidental (alors Sahara espagnol), Mariem Hassan est une chanteuse et parolière. Elle est la troisième d'une famille nomade de 10 frères et sœurs. Bien qu'elle ne soit pas issu d'une famille de la caste des iggawins (griots), la musique et la poésie fut importante dans sa famille, notamment chez des proches qui étaient chanteurs, poètes ou danseurs. En 1975, après la Marche verte et l'arrivée de l'armée royale marocaine, elle s'enfuit avec sa famille, d'abord à Mehaires et enfin elle s'établit dans les camps de réfugiés sahraouis en Algérie pour 27 ans. En 2002, pour des raisons médicales et professionnelles, elle part vivre en Espagne. D'abord à Barcelone puis à Sabadell, où elle vit avec son mari et ses enfants...”

Mariem Hassan con Leyoad

Au début de l’année 1976, Mariem Hassan rejoint le groupe musical El Hafed Shahid Buyema. Après la mort au combat d’El-Ouali Moustapha Sayed, elle se tourne vers la formation Shahid El Uali. Elle va voyager dans de nombreux pays, en jouant dans les événements culturels. Elle enregistrera quelques albums dans différents pays (aux Pays-Bas en 1980, en France en 1989…) avec l’aide des comités locaux de solidarité. Le plus célèbre de ses albums a été Polisario vencerá, enregistré en Espagne en 1982.

malick_mariem.jpg

Mariem Hassan commence sa carrière en solo avec une poignée de chansons en 1998 (l’année de la dissolution de Shahid El Uali), avec l’album A pesar de las heridas – Cantos de las Mujeres Saharauis, publié par le label espagnol Nubenegra. Pour les concerts suivants, en Europe, Mariem est accompagnée par le groupe Leyoad (dans lequel Nayim Alal joue de la guitare). Après le succès de leurs prestations live, ils enregistrent, en 2000, un album de collaboration, Mariem Hassan con Leyoad (en 2002).
_ En 2004, Mariem Hassan contribue à l’album Medej, suivi d’une vaste tournée en Europe, souvent accolmpagnée à la guitare par l’excellent guitariste, compositeur et chanteur Sénégalais Malick Diaw (Barcelone, Madrid, Leipzig, Helsinki, Bruxelles, Zurich, Anvers …). Et une semaine avant de quitter la Belgique, on lui diagnostique un cancer du sein. Elle sera opéré tout de suite après son retour en Espagne.

En 2005, sort son premier véritable album solo, Deseos. C’est un «~album ardent et plein de rythme~». Il ne révèle pas les tragédies qui se passent lors de son enregistrement : la leucémie et la mort de Baba Salama (producteur de l’album et guitariste) avant la parution de l’album et l’annonce de son cancer du sein. Mariem hassan réalisera plus tard Shouka (2010) puis El Aaiun Egdat (2012)…

* Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mariem_Hassan

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire