“Vendu à des millions d'exemplaires à sa sortie en 1985, «~Mario~» (une chanson sur les gigolos) est l'un des plus gros tubes de sa carrière sinon le plus gros… ”

«~La vie des hommes~» est une rumba aux couleurs afro-jazz tandis que «~Mario~», marqué par la guitare tournoyante style rock, la voix de baryton et les paroles de Franco, est une fusion de soukouss congolais et de makossa camerounais.

«~Mario~» (les paroles):

Je suis encore pleine de jeunesse

Tu veux abîmer mon visage

Il paraît que toutes les femmes

Avec lesquelles tu as vécues

Tu les as défigurées

Chez moi, j’ai stoppé tes velléités

J’en ai marre

Mario papa, j’en ai ras le bol

Va-t-en j’en ai marre

Mario aime toujours qu’on embellisse la peau

De ses mufles de face avec de la pommade

Même s’ils sont noirs, qu’on les éclaircisse

Il veut toujours vivre avec des femmes plus âgées que lui

Il veut toujours aimer des généreuses mères de famille

Mario n’a pas de valise

Si une mère généreuse le chasse de chez elle

Il emballe ses habits dans un pagne

Sa brosse à dents, machine à raser, le peigne

Le concubin m’a trouvée dans une vie pleine d’aisance

Il m’a demandé de me commander, j’ai accepté

Le concubin m’a trouvée veinarde,

Il m’a demandé de me diriger, j’ai accepté

J’ai commencé à sortir avec lui

Et on a commencé à l’appeler « Monsieur »;

Mario s’est senti ragaillardi

Il a cru que tous mes biens lui appartiennent

Ah Mario ! j’en ai ras le bol

Va-t-en, j’en ai marre

Sors de chez moi

Mario à travers toi je prodigue

Des sages conseils aux autres jeunes gens

Qui commencent à aimer des femmes d’autrui

A cause de leurs fortunes

Le mari travaille beaucoup

Ensuite il donne l’argent à la femme

Toi, tu vas rester chez elle pour le dépenser

Ah Mario ! tu as trouvé un bel appartement

Des meubles que tu n’as pas achetés

Tu t’y couches, tu y habites, téléphone, télévision

Oh Mario, pense quand même à celui qui les a achetés

Il a souffert , qu’est-ce qu’il y a Mario ?

Je n’ai rien à redire, je n’en ai pas

Je n’en ai pas, je n’en ai pas Mario

Ne t’en fais pas Mario

C’est moi-même qui paye le loyer

Les habits que je t’ai achetés

Je te les donne en guise de souvenirs

Ceux qui sont encore au lavage

Je te les enverrai par l’entremise des gens

Mario j’en ai ras le bol

Va-t-en, j’en ai ras le bol

Mario, j’en ai ras le bol

Emmène tes habits j’en ai marre

Ne laisse rien, j’en ai ras le bol

Mario, je rentre du marché

Je le trouve dans la maison la mine renfrognée

J’ai cru que Ies domestiques ne l’ont pas bien servi

Je suis entrée dans la cuisine

J’ai préparé à manger pour Mario

Je lui ai servi à table

Mario refuse de manger, il s’est fâché

Il m’appelle à côté

«~Chérie, tu sais pourquoi je suis fâché

Je dis non, les complets en lin qui sont en vogue

Si tu ne me l’achètes pas

C’en est fait de notre concubinage cette fois-ci~».

Mario m’a trouvée veinarde

Il m’a demandé de me diriger, j’ai accepté

J’ai commencé à sortir avec lui

Et on a commencé à l’appeler «~Monsieur~»

Mario s’est senti ragaillardi

Il a cru que tous mes biens lui appartiennent

J’en ai ras le bol

Ah Mario !

Un mauvais mari, j’en ai marre

Tu me bats tout le temps, j’en ai ras le bol

Ah Mario !

Je t’en supplie va-t-en

Même les connaissances du quartier

Tu commences à les hair par jalousie

Ils m’ont vu grandir Mario

Ah Mario! Tu le vois

Quand on vient remettre mon argent

Mario se met torse nu

Il veut maintenant compter l’argent

Etouffant de jalousie et transpirant jusqu’aux mentons

Mais tout ce que tu es en train de compter t’appartient-il ?

Il me bat par jalousie

Parfois avec une fausse jalousie

De voir tout ce que je possède à la maison

Un petit rien suffit pour qu’il casse tout dans la maison

J’en ai ras le bol Mario

Tu es trop exigeant

J’en ai marre

Les parents de Mario croient

Que Mario me donne de l’argent

Mario; en tout cas j’en ai assez

Cette fois-ci, si tu apprends encore

Auprès de mes amies du groupe

Qu’elles viennent te supplier

Va-t-en, adieu

D’ailleurs tu es l’enfant d’autrui

Moi également, point.

Titres: 1. Mario, 2. Mario (Mario suite), 3. La vie des hommes, 4. Ida, 5. Celio Franco et lle Tout Puissant OK Jazz

Symbole de l’ouverture musicale de Franco, Mario, un des plus gros tubes de sa carrière mêle soukouss de makossa tandis que La vie des hommes nous développe un afro-jazz aux couleurs rumba.

1. Mario, 2. Mario (Mario suite), 3. La vie des hommes, 4. Ida, 5. Celio

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire