Titres : CD1
01. Aussi fort
02. Naija
03. À nouveau
04. Ma vie la vraie
05. CDD
06. Eldorado CD2
01. Dans tes yeux
0l 2. Le réveil
03. On est là
04. No Puedo
05. Avec toi
06. Mauve ”

Avec cet album «Mauve», Féfé a vu les choses en grand. Désireux de retrouver ses racines, il est ainsi parti sur les traces de son peuple, les Yorubas, surtout présents au Nigéria, sur la rive droite du fleuve Niger. Comme sur les titres qui ont fait sa renommée, tels que « Le Charme des premiers jours » ou « Dans ma rue », il parvient à exprimer avec des paroles parfois sombres, des messages résolument positifs. Un délicieux paradoxe qui explique simplement le titre énigmatique de ce recueil : « Je suis à la fois rose dans la vie, mais j’ai parfois le blues ».

En s’adjoignant les services d’artistes aux qualités humaines proches des siennes, tels que Ayo, -M- ou Tété, qu’il a toujours côtoyés et qui sont comme lui passionnés de voyages, Féfé veut se donner les moyens d’accoucher d’un album authentique. Première surprise, ce sont des saveurs latines qui exultent les premières dans Mauve. Et pour cause, c’est entre le Brésil et Cuba que Féfé a lâché prise face aux questions existentielles qui l’assaillaient et trouvé la direction artistique de son album. Il est ainsi allé fouiller au tréfonds de son âme pour en sortir des émotions palpables, comme sur le somptueux « Dans tes yeux », déclaration d’amour ultime d’un père à destination de ses deux filles. Mais s’il fricote évidemment avec le rap, l’ancien membre du collectif Saïan Supa Crew parvient à faire de sa musique un véritable melting-pot d’influences.

Ça et là surgissent ainsi des sonorités afro-beat ou reggae, mais aussi de la soul, du rock, de la chanson française ou de la musique caribéenne. Témoin de cette fusion réussie, le duo avec Ayo sur « Naija » ou « On est là », qui remonte aux sources du rap. L’émotion et la sincérité sont également de rigueur dans « Aussi fort », qui revient pour sa part sur les débuts difficiles de Féfé, avant de connaître le succès. Pas rancunier pour deux sous, il y chante son optimisme inébranlable, affirmant à l’auditeur conquis par tant d’espoir : « Ça va rouler, contre vents en marées, faut pas flipper… ». Les duos avec Tété sur « À nouveau » et –M- sur « Le Réveil » sont tout aussi convaincants. Une grande bouffée d’oxygène.

Olivier Roubin – Copyright 2019 Music Story

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire