Né en 1955 au Cameroun, l’auteur-compositeur, arrangeur, guitariste, chanteur et figure emblématique du bikutsi (frappons le sol), Roger Mballa Owona aka Mballa Roger's s’est fait connaître dans les années 1980 avec son premier album "S/T" comprenant des titres comme Bibuk Biflatta, Messik Etam, Messik Mene Essie, Etuk Mbe et Keka'a Binin Ga. Mballa Roger's décède, suite à un AVC le jeudi 20 octobre 2017 à Nkokngock, son village natal situé dans le centre du pays. Il avait 62 ans. ”

Ma ding wa

Mballa Roger’s débute sa carrière musicale aux côtés de celui qui est considéré comme le père du bikutsi moderne, Messi Me Nkonda Martin aka Messi Martin (1946-2005). dans les années 1980, il intègre comme guitariste et choriste Ozima, un groupe fondé par Ange Ebogo Emerent, avec des choristes tels que Gibraltar Drakus, Sala Bekono, Mbarga Tino, Soul Mangouma et Cathy Assendzy. Avec leur producteur Ekom Samuel aka Caporal et leur arrangeur Victorien Essono, ils investissent diverses salles du Cameroun, d’Afrique et d’Europe. C’est aussi en compagnie d’Ange Ebogo Emerent qu’il enregistre son premier album le révélant comme un excellent chanteur. Il se distinguera avec des morceaux comme « Ntobo » ou « Ma ding wa » devenu son énorme hit.

Mballa Roger’s et Les Têtes brûlées

Mballa Roger’s enregistrera d’autres albums dont un en collaboration avec Les Têtes Brûlées, fameux groupe de bikutsirock des années 1980. Intitulé « Mballa Roger’s et Les Têtes brûlées », cet opus comprenant « Ndzeng-Medjo », « Enyin-Mimbom », « Kom’Ndene » et « Nde’one na ? » lui ouvre les portes de la scène nationale bikutsi.

Mballa Rogers & K-Tino

Après plusieurs années d’absence, Mballa Rogers, refait surface en 2010, en première partie d’un concert de sa compatriote K-Tino, chanteuse de bikutsi et danseuse aux tenues vestimentaires osées et aux chorégraphies érotiques.

Mballa Roger’s n’est plus

Mballa Roger’s décède des suites d’un AVC le jeudi 20 octobre 2017 à Nkokngock, son village natal situé dans le centre du pays. Il avait 62 ans.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire