Suite à la sortie de son album « Mogoya » signant son retour depuis 2009, la diva de la chanson malienne Oumou Sangaré sera à la Cigale, le vendredi 09 février 2018 à 19h45.

Date: Vendredi 09 février 2018 – 19h45

Lieu : La Cigale

Tel : +33 (0) 1 49 25 89 99

120 Boulevard de Rochechouart, 75018 Paris

75018 Paris

Métro : Pigalle

L’album « Mogoya »

Premier album personnel depuis 2009 et « Seya », sorti chez No Format !, le label indépendant français de Laurent Bizot, « Mogoya » signe le retour de la diva Oumou Sangaré. Elle y parle de ce qu’elle connaît le mieux, à savoir les rapports humains (« Mogoya » peut se traduire par « les relations humaines d’aujourd’hui) ». Oumou explique les problèmes spécifiques que rencontre la femme africaine au quotidien, les rapports souvent difficiles qu’elle entretient avec le monde des hommes.

Minata Waraba (Aminata la lionne) rend un bouleversant hommage à sa mère : « Quand j’ai débuté ma carrière je n’avais qu’une idée en tête : venger ma mère » dit-elle. Yere Faga, en featuring avec le légendaire batteur nigérian Tony Allen, aborde avec une impressionnante franchise l’un des fléaux que connaît la société malienne moderne, le suicide. Dans Kamelemba, elle prévient les jeunes filles de la fourberie de certains garçons dans une partie du monde où le phénomène des maternités précoces est dramatique. Quant à Mali Niale, Djoukourou et Fadjamou, ce sont des remises en cause de coutumes ancestrales, telles que la polygamie et l’excision, mais aussi l’appel des forces vives du Mali qui tente de se relever d’une crise multiple, ou encore les mérites de l’appartenance, ethnique ou dynastique, dans une société édifiée sur l’interdépendance entre groupes et familles.

Oumou Sangaré

A l’instar de son aînée Nahawa Doumbia, Oumou Sangaré a contribué à moderniser et promouvoir le style wassoulou de la musique mandingue, incarnant une nouvelle génération de chanteuses maliennes et militantes de l’émancipation des femmes… A travers ses textes, elle dénonce l’excision, la polygamie, le mariage forcé, mais parle aussi des relations humaines, de l’actualité ou du rôle des femmes dans la société africaine.

* Plus d’infos sur l’artiste : cliquer ici

Tarifs :

Balcon assis numéroté : 38,50 €

Debout orchestre libre : 29,70 €

Réservations:

Digitick

Fnac

Event FB

Abonnement à Pass Nø Førmat!

Rejoignez l’expérience Nø Førmat!

Pass Nø Førmat! : cd, vinyle ou collection

Le Pass Nø Førmat! c’est toutes les productions de l’année chez vous, des invitations à des concerts privés, des goodies…

Tout No Format ! pendant un an

Devenez membre de la famille en acquérant le Pass No Format ! pour l’année en cours.

Une année pendant laquelle les artistes et nous-mêmes allons vous chouchouter…

Par cet abonnement, vous permettrez au label de préfinancer des œuvres précieuses, en nous garantissant une liberté artistique totale.

– Vous recevrez tous les albums parus dans l’année, en physique et en digital.

– Vous serez invité (e) à des concerts privés, à des rencontres avec nos artistes.

– Vous recevrez également en format numérique les nouvelles de Prospect, la division digitale de No Format ! veillant sur les musiques urbaines du globe.

Pour vous abonner ou offrir le Pass No Format ! :

http://www.pass.noformat.net

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire