Titres:
1. Africa
2. Initché
3. Diamono
4. Samba
5. Frontières ”

Née le 1er avril 1988 dans la banlieue de Dakar, la capitale du Sénégal, d’un père mauritanien et d’une mère sénégalaise, Marième Fall aka Maréma se souvient avoir souvent entendu la musique de l’Américaine Tracy Chapman à la maison durant son enfance, une influence qui s’ajoute à celles, plus locales, de la chanteuse Ndèye Marie Ndiaye Gawlo, Youssou Ndour ou encore Ndiaga Mbaye. Loin d’être une artiste de plus, Maréma représente un nouvel enrichissement du patrimoine musical universel. Elle explore différentes influences musicales traditionnelles et y apportent des rythmes modernes. La musique de Maréma n’a pas de frontière (afro-folk, afro-pop, afro-soul, afro-blues, etc).

En 2014, Maréma sort « Panafree », acronyme de « Pana » pour l’union des peuples africains (« Afrique »), source d’inspiration musicale et identité de l’artiste, et « free » pour la liberté.

Hymne à la liberté, à l’union des peuples et à l’amour, « Panafree » est réalisé avec le chef d’orchestre, arrangeur et multi-instrumentiste (guitare, basse, ngoni, claviers), Franco-Ivoirien, Joseph Mohamed Otayeck aka Mao Otayeck (Stevie Wonder, Alpha Blondy, Salif Keïta).

« Panafree » est aussi album où chaque morceau a sa propre identité harmonique, mélodique et rythmique. Alors qu’elle est issue de la génération du hip hop, elle choisit une autre voie en s’inspirant des musiques traditionnelles du Sénégal, et d’ailleurs, pour nous offrir un délicieux cocktail musical agrémenté d’une touche contemporaine. Dans une démarche d’ouverture au monde, elle chante en diverses langues sur des thématiques de la vie quotidienne.

Dans le titre « Africa », elle nous invite à l’unité des peuples. « Initché » (« Merci » en malinké mandingue) est un remerciement pour ceux qui contribuent à améliorer notre quotidien sans que nous nous en apercevons. « Diamono » nous rappelle l’importance de la transmission culturelle de génération en génération. « Samba » nous rappelle de ne jamais envier une personne que l’on ne connait pas. Et puis, l’amour n’a pas de « Frontière »… Sa voix nous transcende, nous fait vibrer

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire