“Fondateur du Victoria Brazza, groupe pionnier de la rumba congolaise, compositeur et guitariste inventif, Paul Kamba a marqué de son empreinte le jeu de guitare si original de la rumba congolaise. ”

Auteur-compositeur, chanteur et guitariste virtuose, né le 12 décembre 1912 à Mpouya, au Congo Brazzaville, Paul Kamba fait ses études à l’Ecole Jeanne d’Arc de Brazzaville. Il s’installe ensuite à Léopolville où il commence à travailler en qualité de commis des P.T.T. Il perfectionne alors son jeu de guitare, initié lors de ses années à Jeanne d’Arc. En 1935, naît le groupe musical « Bonne Espérance» fondé par l’organiste et amateur de banjo Albert Loboko (camarade de classe de Paul Kamba à Jeanne d’Arc) dans lequel se retrouvent Raymond Nguema, Joseph Botoukoua, Paul Kamba et Bernardin Yoka : la formation à base de claviers et de cordes innove par ses choix instrumentaux mais également par le jeu innovant et expressif de guitare de Paul Kamba. Le groupe qui se produit chez Mamadou Moro et au Cercle culturel catholique de Poto-Poto (Brazzaville) devient bientôt une formation phare de la scène musicale congolaise. Hélas, peu après le début de la Seconde guerre mondiale, Albert Loboko est affecté à Pointe-Noire et le groupe disparait. En 1941, Paul Kamba fonde alors à Poto-Poto le Victoria Brazza qui deviendra un des groupes légendaires de la rumba.

Paul Kamba fut également un arbitre de la Fédération Athlétique du Congo, le secrétaire général du syndicat des contractuels et auxiliaires du gouvernement général de l’A.E.F , le collaborateur du Cercle de l’union éducative et mutuelle de la jeunesse africaine. Il a, également, contribué à animer la rubrique culturelle de la revue Liaison, où il a laissé quelques partitions musicales.

Paul Kamba meurt le 19 mars 1950 à Brazzaville, marquant de nombreux guitaristes congolais par sa technique de jeu et ses compostions comme « Victoria », « Marie Thérèse », « Catherine », « Victoria ya Maria », « Obela Mpoko », « Liwele ya Paulo », « Djiguida » ou encore « Masanga fala ».

Son œuvre considérable lui a valu la décoration de Chevalier de l’Etoile du Bénin de la République française.

*Sources :
https://www.universrumbacongolaise.com/artistes/paul-kamba
https://www.starducongo.com/Il-y-a-60-ans-Paul-Kamba-l-un-des-pionniers-de-la-musique-congolaise_a2032.html

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire