Titres:
1. Is It Because I'm Black ? (feat. Ken Boothe) 3:35
2. Get Up Stand Up (feat. U Roy) 3:23
3. One Step Forward (feat. Max Romeo) 3:34
4. Slavery Days 4:09
5. Zimbabwe 3:55
6. Fade Away (feat. Jah9) 3:11
7. Brigadier Sabari 4:06
8. Hills And Valleys 4:25
9. Christopher Columbus 3:31
10. Police And Thieves 3:30
11. African 3:47 ”

Auteur, compositeur et chanteur adepte d’un afro-reggae social et engagé, Tiken Jah Fakoly, influencé vocalement par son compatriote Mamadou Doumbia, s’est fait connaître par ses textes incisifs et sans détour dénonçant, la corruption, l’arbitraire, les politiciens véreux, l’omnipotence de l’argent, l’injustice, le colonialisme, le néocolonialisme, l’excision, mais aussi militant pour l’annulation de la dette des pays africains, la démocratie, la lutte contre la faim et l’éducation de la jeunesse…

En 2015, Tiken Jah Fakoly reprend quelques classiques reggae dans son album Racines, comme « Is it Because I’m Black ? » de Syl Johnson, « African » de Peter Tosh, « Brigadier Sabari » d’Alpha Blondy, « Slavery Days » de Burning Spear, « Police and Thieves » de Junior Murvin, « Zimbabwe » de Bob Marley, « Hills & Valleys » de Buju Banton ou encore « Fade Away » de Junior Byles. Tiken Jah Fakoly nous offre aussi quelques duos : Is It Because I’m Black ? (feat. Ken Boothe), Get Up Stand Up (feat. U Roy), One Step Forward (feat. Max Romeo) et Fade Away (feat. Jah9).

« Ce disque Racines est un hommage aux grands classiques du reggae qui m’accompagnent depuis mon enfance », dit Tiken Jah Fakoly.

Dans Racines, Tiken Jah Fakoly reste fidèle à son afro-reggae aux sonorités mandingues intégrant ngoni (luth), soku (vièle monocorde frottée avec un archer), kora (harpe-luth), balafon (xylophone), djembé (tambour) et tama (tambour d’aisselle).

Enregistré au Tuff Gong Studio à Kingston (Jamaïque) avec Sly Dunbar & Robbie Shakespeare, Mikey Chung et Robbie Lyn, et à Bamako (Mali) pour les instruments mandingues, cet opus est un pont culturel entre la Jamaïque et l’Afrique.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire