“Né à Mpumalanga en 1947, le compositeur-guitariste Raymond Chikapa Phiri aka Ray Phiri pratique le jazz, les musiques de fusion et le mbaqanga. Membre fondateur avec l'artiste Mpharanyana du groupe de soul music The Cannibals dans les années 1970, il crée dans les années 1980 Stimela qui s'impose par un style musical mêlant jazz du Cap et mbaqanga et décroche plusieurs albums d'or et de platine avec Fire, Passion and Ecstacy (1991), Look, Listen and Decide (1992) et Don’t Talk So Let’s Talk. Le titre de cet album, "Whispers in the Deep" , est interdit par la SABC , alors dirigé par le régime de l'apartheid. Né à Mpumalanga en 1947, le compositeur-guitariste Raymond Chikapa Phiri pratique le jazz, les musiques de fusion et le mbaqanga. Ray Phiri décède le mercredi 12 juillet 2017 des suites d’un cancer du poumon dans un hôpital de la province du Mpumalanga (Eastern Transvaal), en Afrique du Sud. Il avait 70 ans.”

Dark City Sisters

Ray Phiri grandit auprès d’un père qui s’occupe d’un spectacle de marionnettes et danse pour l’occasion au sein du show. En 1962, « Just Now » Phiri comme il sera surnommé danse dans le show des Dark City Sisters lors de leur passage dans sa ville natale et profite du cachet gagné à cette occasion pour s’installe rà Johannesburg.

« Whispers in the Deep »

Membre fondateur avec l’artiste Mpharanyana du groupe de soul music The Cannibals dans les années 1970, il fonde ensuite dans les années 1980 Stimela qui s’impose par un style musical mêlant jazz du Cap et mbaqanga et décroche plusieurs albums d’or et de platine comme Fire, Passion and Ecstacy (1991), Look, Listen and Decide (1992) et Don’t Talk So Let’s Talk. Le titre de cet album, « Whispers in the Deep » , est interdit par la SABC , alors dirigé par le régime de l’apartheid.

p style= »text-align: center »>

L’aventure Graceland

En 1985, Paul Simon le sollicite pour le projet Graceland, qui contribue à lancer plusieurs artistes sud-africains sur la scène internationale. Ray Phiri participe ensuite à l’album de Paul Simons, Rhythm of the Saints. Ray enregistre ensuite un album solo, s’engage dans l’éducation et la culture dans sa province natale Mapumalanga où il a monté son studio et sa maison d eproduction.
Début 2003, Ray Phiri relance le groupe Stimela, et part en tournée dans le pays à la fin de l’année 2003. En 2010, le groupe signe un nouvel album qui consacre la réunification de cette formation mythique.

Les honneurs

En 2011, Ray Phiri reçoit de la part du président Jacob Zuma «~l’Ordre d’Ikhamanga~» pour sa contribution à l’industrie musicale sud-africaine et son rôle dans la vie sociale du pays. En 2012, à l’occasion des SAMA (South African Music Awards) , Ray Phiri reçoit en compagnie de Vusi Malasela, le «~lifetime achiever Awards~», récompensant l’ensemble de sa carrière.

Ray Phiri n’est plus

Ray Phiri décède le mercredi 12 juillet 2017 des suites d’un cancer du poumon dans un hôpital de la province du Mpumalanga (Eastern Transvaal), en Afrique du Sud. Il avait 70 ans.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Ajouter un commentaire

  • […] Peter Gabriel, Ladysmith Black Mambazo, Geoffrey Oryema, Sinead O’Connor, Salif Keïta, Ray Lema, Ray Phiri, King Sunny Ade, Angélique Kidjo, Papa Wemba, Kaïssa Doumbé, Bonga, Touré Kunda… Francis […]