“Née en 1973 à Koula-Moutou dans le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Lolo (Gabon), SeBa est une chanteuse, auteure et compositrice gabonaise marquée par les musiques traditionnelles de sa région (nzebi, puvi et aduma) mais également par la folk, le jazz et les musiques actuelles.”

 

Chants et percussions de l’Ogooué-Lolo

Influencée par sa grand-mère, Céline,  SeBa s’imprègne dès son enfance des musiques du patrimoine musical traditionnel de l’Ogooué-Lolo  marqué par les polyphonies et les percussions. Elle est particulièrement influencée par les chants nzebi qui l’accompagneront tout au long de sa carrière.  SeBa se forme également dans les chorales d’église, une facette importante de son parcours et de son répertoire.

De Notre Dame de la Salette  à la chorale Tuscolana de Frascati

A l’âge de douze ans, SeBa  chante au sein de la chorale des petits chanteurs de Notre-Dame de la Salette  puis intègre, à Libreville, la chorale de  l’église Sacré-Cœur d’Ozangue. Au début des années 2000, elle co-dirige la Manécanterie « les Oiseaux du Paradis » et y compose alors ses premières œuvres, des chansons chrétiennes bientôt interprétées dans les églises du pays.  Suit un passage au sein du chœur « Le Chant sur la Lowé », une formation reconnue  internationalement.   Choriste occasionnelle  de Pïerre Akendengue, l’artiste gabonaise  poursuit parallèlement sa carrière d’auteure compositrice et monte un répertoire fortement influencé par les chants et danses de l’Ogooué-Lolo. Avec la chorale Tuscolana de Frascati qui se produit à l’auditorium du Vatican, elle découvre en Italie de nouveaux styles musicaux dont le chant lyrique et les chants populaires de ce pays.

Retour au Gabon

De retour au Gabon, SeBa forme son propre chœur, « Ma Ndagha »,  réunissant une vingtaine de choristes d’horizons différents.  2007 marque le début de sa carrière discographique avec la sortie du maxi single  «Mu dogha Tei » (Au nom du père en langue nzébi), combinant toutes ces influences musicales. Sorti en 2012,  le titre « Uchombé » (A la recherche du bonheur) sera repris par Air France en 2014 pour célébrer sa présence au Gabon.

Kundu : le virage musical

Sorti en 2016, l’album « Kundu » (confidences)  est une fusion des  musiques de l’Ogooué-Lolo et de musiques contemporaines (folk, jazz, pop).  Une étape musicale confortée par sa rencontre avec  l’artiste français  Emmanel Bex, un organiste et pianiste français influencé par les Doors et le jazz manouche (Babick Reinhardt, Christian Escoudé, Bireli Lagrène).

Ces dernières années, SeBa a concentré son approche musicale sur  ses compositions personnelles chantées en nzébi, puvi et français.  Elle s’est notamment produite en 2019 à N’Djamena en compagnie du groupe d’Emmanuel Bex et des artistes tchadiens Melodji et Abdoulaye Nderguet

En 2018, SeBa s’est vue décerner les insignes de Chevalier de l’Ordre de l’Etoile d’Italie à Libreville pour services rendus en faveur de la diffusion de la langue italienne au Gabon.

 

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/SeBa

https://www.facebook.com/SeBa.Gabon/

https://www.youtube.com/channel/UCl1Rwz9EZY_IP1FF5wYbdbg

 

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire