“Groupe basé à Paris et formé par les Maliens Tom Diakité (dozon ngoni, kora, guitare, ngoni, percussions) et Mamani Keïta (voix), le Londonien Sam Mills (guitare) et le Bissau-Guinéen Djanuno Dabo (guitare, percussions), Tama s'affirme par ses combinaisons originales et ses chants en bambara, malinké, peul ou créole.”

Tama est une sorte d’espace où nous pouvons tous les quatre nous réunir de cultures et traditions différentes et nous exprimer. C’est un groupe de personnalités individuelles mais tout le monde contribue à la réalisation des chansons de chacun.

Comme l’indique le nom « Tama » (un mot bambara signifiant « marcher »), l’approche du groupe était de collecter des années de souvenirs de voyage plutôt que d’essayer de représenter ou de faire revivre un folklore traditionnel.

La plupart des groupes, que ce soit dans la tradition du rock occidental ou dans la musique africaine, sont construits autour du concept d’un leader – un personnage fort qui est le principal écrivain, chanteur et porte-parole et qui domine les débats pour que les autres membres du groupe ne soient guère plus qu’embauchés. armes à feu.
La beauté de Tama est qu’il n’y a pas de leader unique mais quatre musiciens et compositeurs tout aussi accomplis avec leurs propres voix contrastées mais complémentaires. «En tant que groupe, c’est totalement démocratique et ouvert», explique le guitariste Sam Mills.
Tama est une sorte d’espace où nous pouvons tous les quatre nous réunir de cultures et traditions différentes et nous exprimer.

*Sam Mills

*Source: https://realworldrecords.com/artists/tama/

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire