Version accélérée et dansante de la morna, la coladeira de Sao Vicente, genre très populaire de l’archipel, est jouée dans les années 1950 sous forme acoustique par des compositeurs tels que Frank Cavaquinho, Manuel Da Novas ou Gregorio Gonçalves alias «~Goy~». Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

La Coladeira

Electrifiée dix ans plus tard par le groupe Voz di Cabo Verde de morna et Morgadinho, la coladeira explose en 1967 avec la sortie de leur album Dansando com Voz Di Cabo Verde. Dans les années 1970, la chanteuse Gardeinha Benros enregistre des mornas aux accents portugais.

A la fin des années 1970, plusieurs artistes ou groupes vont répandre en Occident ces courants musicaux parfois teintés de samba, de salsa ou de soul : Ildo lobo, Boy Ge Mendes, Teofilo Chantre, Dulce Matias, Bau, Simentera, Mendes Brothers, Tito Paris, Bius ou encore Cabo Verde Show d’Emmanuel «~Manu~» Lima (compositeur, claviériste, voix), Luis Da Silva et René Cabral (percus, voix).

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Ajouter un commentaire

Laissez un commentaire