Le sorcier blanc du maloya réunionnais insuffle à ce blues ternaire une fièvre hallucinée : des valses à l’âpre mélancolie, qu’il emmène avec ses jeunes complices sur des chemins incroyablement vivifiants.
TELERAMAConflans-Sainte-Honorine | France | 24|03|2012

Toutes les infos sur www.theatresimonesignoret.fr

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire