Date: 11 Septembre 2013

Lieu: Cité de la Musique

221, avenue Jean Jaurès – 75019 Paris

M : Porte de Pantin (M5 – T3)

Vieux Farka Touré:

Fils de l’illustre Ali Farka Touré (Mali), décédé en 2006, Vieux Farka Touré a très vite su s’émanciper de cet héritage et trouver sa propre vision d’une rencontre entre blues américain et musique de l’ouest africain. Plus rock’n’roll dans ses sons comme dans son jeu, ce Hendrix malien garde pourtant bien l’essence de la musique mandingue au coeur de ses préoccupations. Et même lorsqu’il croise le fer avec Derek Trucks, John Scofield, Dave Matthews ou n’importe quel autre musicien occidental, c’est pour magnifier d’où il vient, qui il est et ce que la terre de ses ancêtres a apporté. Vieux Farka Touré est surtout là pour que cette musique malienne existe avec son temps, loin des clichés tiers-mondistes qui pourraient malencontreusement la figer.

Vieux Farka Touré (voix, guitare) ; Valess (basse) ; Salaha Abdourhamane « Dra » (calebasse, djembé) ; Oumar Konaté (guitare) ; Andra Kouyaté (ngoni)

Plus d’info sur l’artiste : http://www.afrisson.com

Fatoumata Diawara:

Après s’être fait un nom en tant que comédienne, Fatoumata Diawara s’est progressivement investie dans la musique au point d’être aujourd’hui l’une des voix maliennes les plus remarquées. Née en Côte d’Ivoire et arrivée au Mali à l’âge de dix ans, l’ancienne choriste de Dee Dee Bridgewater et d’Oumou Sangaré, interprète de la sorcière Karaba dans la comédie musicale «~Kirikou ~», a progressivement posé sa voix pénétrante et apaisante sur ses narrations touchantes et engagées. La force tranquille d’une révolte chuchotée en quelque sorte… Sa musique épurée, portée par un instrumentarium traditionnel wassoulou, s’autorise parfois les cambrures occidentales du folk voire de la soul. Mais c’est surtout cette voix, avançant sur le fil tendu de sa guitare claire, qui bouleverse et fascine. Pure, élégante et envoûtante. Dans cette intimité, celle qu’on surnomme Fatou, qui a notamment travaillé avec Cheikh Tidiane Seck, Herbie Hancock et même Damon Albarn, se fait l’ambassadrice d’une douce mélancolie à laquelle il est difficile de ne pas adhérer.

Fatoumata Diawara (voix, guitare) ; Corine Thuy-Thy (chœur) ; Grégory Emonet (guitare) ; Jean-Alain Hohy (basse, chœur) ; Jean-Baptiste Gbadoe Ekoué (batterie, chœur)

Plus d’info sur l’artiste : http://www.afrisson.com

Tarifs: Plein tarif : 25 €

Informations / Réservations: Cité de la Musique

Tél : 01 44 84 44 84

E-mail : contact@cite-musique.fr

À propos de l'auteur

admin

admin

Laissez un commentaire