“Né en 1959 à Dadouar, au Tchad, Koulsy Lamko est romancier, comédien, dramaturge, conteur, poète, essayiste, scénariste, auteur, compositeur et chanteur. En 1983, pour fuir la guerre civile tchadienne, il s’exile au Burkina Faso avant de rejoindre la Côte d’Ivoire, le Togo, la France, puis, en 1998, le Rwanda où il dirige le Centre Universitaire des Arts à Butare. En 2003, il décide de s’établir au Mexique. Romancier, comédien, poète, scénariste, auteur et chanteur, koulsy Lamko, Tchadien d'origine, dirige le Centre Universitaire des Arts à Butare (Rwanda). Depuis 2009, Koulsy Lamko dirige La Casa R Hankili Africa, le centre de résidences d’écrivains et de promotion des cultures africaines et de la diaspora noire, dans le Centre historique de México-City. ”

La Phalène des collines

À l’occasion du 10ème anniversaire de la mort de Thomas Sankara, Koulsy Lamko enregistre Bir Ki Mbo, en hommage au président du Burkina Faso assassiné en 1987. Album afro-folk, parfois teinté de reggae ou de pop, Bir Ki Mbo est entièrement écrit et composé par ses soins.

À Rwanda en 1998, il participe au projet « Rwanda, écrire par devoir de mémoire », avec « La Phalène des collines » (2000), un roman sur le génocide rwandais. Jusqu’en 2002, il restera à Butare où il crée et dirige le Centre Universitaire des Arts et enseigne la Littérature et les arts dramatiques à l’Université Nationale du Rwanda.

Bintou Were, un opéra du sahel

En 2005, Koulsy Lamko co-écrit avec Wasis Diop (Sénégal), « Bintou Were, un opéra du sahel », un spectacle panafricain sur l’immigration et l’intégration africaine, mis en scène par Jean-Pierre Leurs, avec des chorégraphies de Germaine Acogny et Flora Théfaine, et soutenu par la Fondation Prince Claus. Composé par Zé Manel Fortes (Guinée Bissau), « Bintou Were, un opéra du sahel » mêle chants wolofs, bambaras et malinkés, soutenus par des instruments africains, dont le kamélé ngoni, la kora, le djembé.

Présenté en avant-première en février 2007 à Bamako (Mali), puis en Hollande et du 25 au 27 octobre au Théâtre du Châtelet à Paris (France), « Bintou Were, un opéra du sahel » est interprété par des artistes originaires du Sahel, habillés par Oumou Sy, et sous la direction artistique et musicale de Wasis Diop.

« Bintou Were, un opéra du sahel » fera l’objet, en 2009, d’un livre (« Mémoire d’un Opéra du Sahel »), d’un film documentaire (Making-off – Opéra du Sahel), d’un CD et d’un DVD des spectacles des 25, 26 et 27 octobre au Théâtre du Châtelet (Making-off – Opéra du Sahel).

Koulsy Lamko, un militant culturel au Mexique

Etabli au Mexique depuis 2003, Koulsy Lamko, qui se définit comme un militant culturel, enseigne à l’Institut des Arts de l’Université Autonome d’Hidalgo l’art du récit et l’histoire du théâtre. En 2007, il co-organise la « Caravane Tom Sank : du Mexique au Burkina Faso « , réunissant plusieurs artistes et juristes, avec Odile Sankara, comédienne et petite sœur de l’ancien président burkinabé.

Depuis 2009, Koulsy Lamko dirige La Casa R Hankili Africa, le centre de résidences d’écrivains et de promotion des cultures africaines et de la diaspora noire, dans le Centre historique de México-City. A présent installé à Yucatán, un village de réfugiés guatémaltèques, Koulsy Lamko anime des ateliers d’écriture pour les exilés. En 2009, il écrit la pièce « Celle des îles », puis présente en 2010 le film « Abouna » dans lequel il est comédien, à l’Institut français de Prague (République Tchèque). Un an plus tard, paraît « Les racines du Yucca », un magnifique roman sur l’errance.

Œuvres

Théâtre:

“Le camp tend la sébile”, 1988, éditions Presses Universitaires de Limoges 2
“Ndo kela ou l’initiation avortée”, 1993, éditions Lansman2
“Tout bas… si bas, 1995”, éditions Lansman3
“Comme des flèches”, 1996, éditions Lansman
“Le Mot dans la rosée”, 1997, Actes Sud Papiers
“La Tête sous l’aisselle”, 1997, éditions Ligue de l’Enseignement et DGER
“Celle des îles”, 2010, Editions L’Harmattan

Contes:

“Regards dans une larme”, 1990, éditions Mondia-Canada
“Les Repos des masques”, 1995, éditions Marval
“Sou, sou, sou, gré, gré, gré”, 1995, éditions FOL 87, Limoges / Festival International des Francophonies en Limousin (recueil supervisé par Nadine Chausse & Marc Bruimaud)
“Aurore”, 1997, éditions Le bruit des autres

Romans:

“La Phalène des collines”, 2000, Centre universitaire des Arts
“Les racines du Yucca”, 2011, éditions Philippe Rey

Poésie:

“Exils”, Solignac 1993, Le Bruit des Autres

Essai:

“Koulsy Lamko sur l’homme exotique”, 2009, Le pouvoir de la culture

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire