“Originaire de Lomé, au Togo, Poovi Chantal Alognon aka Miss Apoc devenue Lady Apoc est auteure-compositrice, guitariste et chanteuse de blues, rock et folk, dotée d’une voix percutante et envoûtante. Les compositions électro-acoustiques de Lady Apoc transportent le public dans une transe où la performance vocale et l’émotion sont portées à leur paroxysme. ”

« Beaucoup de gens naissent artistes mais meurent sans être révélés en tant que tels, les plus chanceux sont ceux qui savent ce pourquoi ils sont faits. Je fais partie de ceux là. » ainsi se définit Lady Apoc. Son pseudonyme vient de ses initiales « A.P.C. » qui signifie « Dame de l’Apocalypse ».

Ses débuts

Passionnée de musique depuis l’enfance, Lady Apoc enregistre en 2004, son premier disque aux parfums rhythm’n blues (R&B), « Un dimanche », qui lui a permis de faire toutes les scènes togolaises, notamment jeune public.

Son parcours

Sa passion s’enrichit et sa vision se prolonge au contact de son compatriote Jimi Hope, musicien et peintre de renom, qui l’initie au blues. Elle enregistre sous sa direction un second album « Sikibanga » (2010), fusion de blues et de polyphonies africaines (afro-blues). Soliste confirmée de bluesrock et soul, dotée d’une voix sensuelle et percutante, elle collabore avec d’autres créateurs comme les chorégraphes Irène Tassembédo, Wendy Jelhen et Marcel Gbeffa. Dans ces compositions électro-acoustiques où règne la transe, elle fait une large place à l’improvisation, la performance vocale et l’émotion. Elle sillonne ainsi les scènes internationales (Festival Afriques de Wambrechies, La Cigale de Paris, St Pierre des cuisines de Toulouse, Instituts français du Burkina-Faso …)

Depuis 2012, les fans de Lady Apoc n’ont plus eu de ses nouvelles sur le plan musical. Pendant ce temps, l’artiste était sans doute attelée à peaufiner son projet « Lomila » un projet de recherche et de création de chansons issues de la rencontre entre chants d’origine vodou et musique rock. Elle entend, à travers « Lomila », faire découvrir, non pas l’inconnu, mais le mal-connu, en portant le message des chants sacrés et rythmes du patrimoine culturel vaudou sur scène. Le projet lui a valu le prix « Visa pour la création 2018 » à la Cité Internationale des Arts à Paris, en France, où elle est en résidence via le programme “Visas pour la création” de l’Institut français.

En septembre 2018, pour son retour sur la scène togolaise qu’elle a quittée depuis 2012 pour découvrir les autres scènes du monde, Lady Apoc nous offre le spectacle « The R », un concert acoustique de blues de sa puissante et sensuelle voix. Sur le rythme des percussions, de la guitare et d’un harmonica, Lady Apoc mêle blues de la terre de ses aïeux et celui de l’occident pour créer une ambiance musicale des plus singulières sur des textes traitant d’amour, de nature et de tradition.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire