“Née en 1987 à Niari Tali, un quartier de de Dakar, au Sénégal, Mame Mariama Sèye Paye aka Myrma est une auteure-compositrice et chanteuse. Cet ex-membre des Ouzettes, les choristes d’Ouza, navigue entre mbalax, afro-folk, musique acoustique, afro-pop et RnB/soul, soutenant des textes sur son vécu, le respect des parents et de la famille, la jeunesse, toute forme de maltraitance, l’amour, l’amitié, l’unité nationale, la paix ou encore l’amour de son pays.”

Bercée depuis sa tendre enfance par les « Zikrs » mourides (chants religieux) qu’interprétaient depuis sa tendre enfance sa mère et ses frères, Myrma commence très jeune à chantonner à la maison, dans la rue et parfois même à l’école.

Ouza et ses Ouzettes

En 2003, Myrma réussit son audition pour intégrer le groupe Ouza et ses Ouzettes d’Ousmane Diallo aka Ouza, figure emblématique de la scène sénégalaise. C’est auprès de ce dernier qu’elle apprend à placer sa voix comme choriste avant de suivre des cours de solfège auprès d’Adolphe Coly. En en 1988, elle participe au projet « Baay« , une chanson d’Ouza enregistrée à l’occasion de la campagne électorale du Sénégal. Elle collaborera plus tard comme choriste avec plusieurs autres artistes, dont Omar Pène (Super Diamono) et Aby Ndour.

Premiers projets

Forte de cette expérience auprès d’Ouza et ses Ouzettes, Myrma décide de s’envoler de ses propres ailes et enregistre en 2008 son premier single, « Je t’aime », bien accueilli par la presse et les mélomanes. Cette même année 2008, ele participe au concours « Summer Artist » Deux ans plus tard, elle est en France pour le Festival Galsen Live aux Docks de Paris et l’année suivante, au Festival Waz Africa à Lille.

Enfin

En 2014, Myrma sort chez London Music « Enfin », son premier album solo très personnel comprenant 6 titres. La chanson « Tol ci » relate son adolescence tandis que « Li ma sonal » parle de ses états d’âme et de son vécu. Quant à « Xarit », en featuring avec son compatriote et chanteur Abdou Guité Seck, c’est sur l’amitié, et « Wadiour » sur la famille. « Sénégal », une reprise de « Earth Song » de Michael Jackson, est un appel à l’unité nationale, la paix et l’amour de son pays.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire