Quatre formations africaines figurent sur la liste des nominés de la 54° soirée des Grammy Awards programmée le 13 février au Staples Center de Los Angeles : le Nigerian Femi Kuti , (Africa for Africa), 3° nomination, le groupe sud-africain Ladysmith Black Mambazo, Songs From A Zulu Farm, 9° nomination et déjà 3 Grammy Awards, le groupe touareg Tinariwen, (Tassili), et les artistes maliens Toumani Diabaté (2 Grammy Awards) et Bassekou Kouyaté, complices du Cubain Eliades Ochoa dans AfroCubism. Quatre artistes ou groupes africains figurent sur la liste des nominés de la 54° soirée des Grammy Awards prévue le 12 février au Staples Center de Los Angeles. Femi Kuti pour Africa for Africa (3° nomination), Ladysmith Black Mambazo (Songs From A Zulu Farm’) ,9° nomination, le groupe touareg Tinariwen (Tassili) et les maliens Toumani Diabaté et Bassekou Kouyaté (afrocubism). ”

Cette sélection s’avère intéressante puisqu’elle permet de relancer la musique nigeriane, un peu en panne ces dernières années sur la scène internationale et confirme la percée de la musique malienne qui depuis la consécration d’Ali Farka Touré n’en finit pas d’enchanter le monde. Il faut dire pour leur gouverne que ce succès doit être partagé avec le londonien Nick Gold, patron de World circuit, infatigable promoteur de la musique malienne et habitué des Grammy Awards (Buena Vista Social club, Ali Farka Touré, Oumou Sangaré, Toumani Diabaté) .

L’Afrique du Sud reste un pays phare avec le groupe Ladysmith Black Mambazo, neuf fois nominé et titulaire de 3 Grammy Awards (il est vrai que la musique chorale zouloue et ses accents gospel a de quoi séduire les Américains) .

Reste la bonne surprise , Tinariwen. A côté de tous ces habitués des Grammy Awards, ce groupe nomade originaire du Mali signe l’arrivée sur la scène internationale de la musique touareg, un genre qui fait une belle percée ces dernières années en Europe.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire