bassekou_kouyate.jpg
Né en 1966 à Garana à 60 km de Ségou au Mali, dans une famille de djélis bamana (bambara), petit fils de Bazoumana Sissoko, Bassékou Kouyaté fait partie des surdoués du ngoni, le luth malien qu’il a glissé avec virtuosité dans divers albums dont Savane d'Ali Farka Touré. Sa parfaite maîtrise de la technique de jeu du ngoni et sa grande dextérité lui ont valu deux BBC Radio 3 Awards for World Music 2008 en Angleterre (Meilleur album de l’année avec Segu Blue et meilleur artiste d’Afrique). Avec son groupe Ngoni Ba, Bassékou diffuse son afro-blues ou sa musique mandingue sur les scènes du monde...”

bassekou_kouyate.jpgAprès deux albums solo remarqués (Segu Blue, I speak fula) et sa participation à AfroCubism et Africa Express, le virtuose du ngoni, Bassékou Kouyaté-<5863], revient avec Jama Ko, produit par Howard Bilerman (Arcade Fire). Les [ngoni de Bassékou et ses fils, la voix de sa femme Amy Sacko et de nombreux invités prestigieux, tels que ses compatriotes Zoumana Téréta, Kassé Mady Diabaté, Khaïra Arby ou le bluesman américain d’origine jamaïcaine Taj Mahal, font résonner l’âme de la musique mandingue malienne.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire