Titres:
1. Nanfoulé
2. L'argent
3. Joséelé
4. Au fond de l'inconnu
5. Adji
6. Cirifo
7. Mako
8. Tara
9. Mansané Cissé
10. Dianfa ”

Sorti en 2006 chez Zoum-Zoum, « Au fond de l’inconnu » de Djéour Cissokho navigue entre musique mandingue de kora, mbalax wolof, reggae, salsa, jazz et afro zouk. Le titre de l’album et « L’argent » sont deux titres écrits par la regrettée psychanaliste et poétesse Josée Lapeyrère à qui Djéour dédie le morceau « Joséelé ».

Comme dans chacun de ses albums, il rend hommage, dans « Nanfoulé », à son père Soundioulou Cissokho (1921-1994), surnommé « roi de la kora » par Ahmed Sékou Touré (1922-1984), Président de la République de Guinée du 2 octobre 1958 au 26 mars 1984. « Au fond de l’inconnu » est un titre sur l’immigration tandis que « L’argent » est une dénonciation du matérialisme sur fond de reggae, chanté en français. Quant à « Tara », c’est une adaptation d’un air traditionnel sur fond d’afro-cubain. Djéour Cissokho n’oublie pas non plus la musique lyrique mandingue avec « Mansané », une chanson traditionnelle sur les rivalités amoureuses. On y entend l’immense voix de la diva Banta Cissoko et les subtiles percussions d’Ousseynou Diouf

Fiche:

Djéour Cissokho (paroles, musique, kora, voix)

Banta Cissoko (voix, chœurs)

Ousseynou Diouf « Kourkour » (percussions)

Ablaye Kane (guitare)

Mamané Thiam (tama)

Alioune Wade « Marcus » (basse)

Kiki Bocandé Band (basse sur 3/7/9)

Moustapha Ndiaye (batterie)

Ndakhté Ndiaye (claviers)

Moustapha Faye (claviers sur 3/5/7/10)

Thierry Deffrêne (sax sur 9)

Jean-Yves (sax sur 7)

Marie M (chœurs sur 2/4)

Fifi Diabaté, Fatoumata Kanouté (chœurs sur 6)

Madioula Manga (chœurs sur 1/10)

Josée Lapeyrère (paroles 1/4, photo cover)

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire