“Fils de Kouyaté Sory Kandia, "la voix de la révolution" guinéenne, Sékouba Kandia Kouyaté a porté l'héritage de la musique mandingue sur toute les scènes du monde, enregistrant une dizaine d'albums dont un double album en 2018, «Mémoire du futur et Kouma». Il a porté l'héritage de la tradition mandingue mais a également composé des oeuvres contemporaines entre folk, pop et musique mandingue. Il est directeur de l'Ensemble instrumental de Guinée depuis 2018. ”

En 1979, deux ans après la mort de son père, Kouyaté Sory Kandia, Sékouba débute dans de petits orchestres. Formé par chef Ousmane O.K, il
intègre les formations «Mouvement pionnier» et «Les héritiers».

A son retour du festival international des enfants du monde en Bulgarie, encadré par Tabassy Baro et Justin Morel, il forme le groupe Tabaro avec son son petit frère Kaabi Kandia Kouyaté, son oncle N’Faly Kouyaté et les musiciens Doura Barry et Fodé Baro. Le groupe innove en utilisant dans ses compositions, des calebasses renversées sur l’eau pour les rythmes. Avec le soutien de Justin Morel et de Bamba Emile Mato Zomou, Il enregistre son premier titre, «Miriakoura» à la radio de la Voix de la Révolution,en compagnie de son oncle N’Faly Kouyaté , de son frère Kaabi Kandia Kouyaté, de Doura Barry et de Fodé Baro.

En 1985, à la mort de Sekou Touré, Sékouba se voit offrir des instruments par le nouveau président Lansana Konté et entame une carrière internationale. Après un séjour de cinq ans aux USA , plusieurs tournées mondiales et une dizaine d’albums studio, il sort en 2018, un double album, «Mémoire du futur et Kouma» entre oeuvres du patrimoine et compositions personnelles.

Sources :

https://musique.rfi.fr/musique-africaine/20180411-sekouba-kandia-kouyate-memoire-futur-kouma

https://justinmorel.info/2018/02/11/interview-exclusive-lartiste-sekouba-kandia-kouyate-culture-guineenne-tres-mosaique/

https://aminata.com/musique-sekouba-kandia-kouyate-prepare-sortie-dun-double-album-fevrie

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Ajouter un commentaire

Laissez un commentaire