djembe-2.jpg
Né en 1955 au Mali, plus précisément à Béléko dont son père était le chef du village, Soungalo Coulibaly grandit dans la tradition bamana (bambara - mandingue). Très jeune, il se passionne pour les tambours, jouant de la, flûte, et du bara lors des travaux champêtres et des fêtes de village. S’orientant par la suite vers le djembé, il va poser les rythmiques de son instrument de prédilection sur des beats allant de la musique acoustique mandingue au folk, en passant, selon les rencontres et collaborations, par le blues ou le jazz… Considéré comme l'un des grands maîtres du djembé par ses pairs, Soungalo Coulibaly décède le 9 mars 2004, des suites d'un cancer. ”

Au milieu des années 1980, Soungalo Coulibaly qui son pays natal pour la Côte d’Ivoire, et la ville de Bouaké où il se lance réellement dans une carrière professionnelle. Grâce à son exceptionnelle musicalité, son jeu complexe, la variété et la puissance de ses frappes et sa capacité à s’adapter à différents styles, il devient bien vite l’un des percussionnistes les plus réputés.

Soungalo Coulibaly injectera les sonorités de son djembé sur les musiques de divers artistes et groupes, dont la compagnie Djinn Djow fondée en 1989 par le musicien Vincent Zanetti et la danseuse Anne-France Brunet, deux artistes originaires de la Suisse avec lesquels il travaillera pendant 14 ans, jusqu’à sa disparition.

Mögöbalu – Les Maîtres des tambours d’Afrique

En 1998, Soungalo Coulibaly est de « Mögöbalu », un film documentaire du réalisateur français Laurent Chevallier (cf « Djembefola » – 1990), consacré à de grands maîtres du tambour : Fadouba Oularé, Mamady Keïta, Famoudou Konaté et Fatou Aboubacar Camara (Guinée), Doudou Ndiaye Rose (Sénégal), ou encore Bruno Genero (Italie).

djembe-2.jpg

Djembefola virtuose ayant tourné dans divers pays d’Afrique et d’Europe, Soungalo Coulibaly disparaît le 9 mars 2004, des suites d’un cancer, laissant derrière lui plus d’une dizaine d’albums.

Discographie

Live – DVD – 2005 – Arion

Live – CD – 2004 – Arion

L’art du djembé – CD – 2002 – Arion

Dengo vol. 1 – CD – 2001 – Ethnomad/Arion

Foot du Cœur (P. Rinaldi, J. Lagger, Kara & V. Zanetti) – CD – 2000 – Foot du Cœur

Sankan Wulila – Musiques et rythmes du Mali – CD – 1999 – Arion

Dengo – CD – 1996 – Espace 2

Laïla ilala – CD – 1992 – Arion

Films, documentaires

Mögöbalu – Les Maîtres des tambours d’Afrique – 1998 : film documentaire du réalisateur français Laurent Chevallier – Les films d’Ici

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire