cd_seno.jpg
Originaire de la Guinée Conakry, l’auteur, compositeur, chanteur et virtuose de la kora (harpe-luth mandingue à 21 cordes) et du balafon (xylophone), djéli (griot) Karamoko Bangoura propose de l’afro-pop tirée de la musique mandingue et soutenant des textes relatant l’histoire du peuple mandingue et de l’Afrique ou parlant de paix, de patience ou encore d’amour… ”

Séno

Né dans une famille de griots musiciens, Karamoko Bangoura est initié dès l’âge de 7 ans au balafon par son père. Trois ans plus tard, il intègre le Théâtre National d’Enfants de Guinée dirigé à l’époque par Jeanne Mokoley. Il y rencontre Prince Cissoko, N’faly Kouyaté et Ba Cissoko avec lequel il complète son apprentissage auprès du grand maître de la kora, M’bady Kouyaté. Dès lors, kora et balafon deviennent ses instruments de prédilection. D’ailleurs, il glissera en 2009 les notes de son balafon dans le titre Conakry de l’album Séno (agriculture) de son ami Ba Cissoko.

cd_seno.jpg

Arrivé à Marseille, Karamoko Bangoura fait la connaissance de Sékouba Condé, percussionniste, et Sory Diabaté, balafoniste, avec qui l’entente artistique est immédiate. Entièrement habités par leur art, ces virtuoses de la musique et de la percussion sont guidés par une philosophie de vie qui s’appuie sur des concepts de fraternité et de paix. Ensemble, ils alternent mélodies traditionnelles et influences contemporaines. Ils nous bercent et nous transportent aux sons des mélodies mandingues et nous racontent l’histoire du peuple mandingue et de l’Afrique, la paix, la patience et l’amour.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire