Après une première cassette chez Mali K7, Hommage à Lamissa Bangali (1995), un Prix de Meilleur Artiste du Mali en 1996 et une seconde réalisation, Kénédougou Foly, sous le même label en 1997, Philippe Conrath, directeur du label français Cobalt et du festival Africolor, signe le groupe Néba Solo fondé par le balafongiste Souleymane Traoré et lance sur le marché international un remix de Kénédougou Foly (1998). ”

Kenedougou Foly


Le grand public découvre alors la [musique mandingue tantôt lancinante, tantôt ensorcelée de Néba Solo, jouée avec balafons solo et basse («~balamba~»), tambour «~bara~», «~karignan~» et «~titiara~», des instruments traditionnels qu’il maîtrise parfaitement.

Souleymane Traoré rend hommage à sa région (Kénédougou Foly), dénonce la médisance («~Cinporoko nonougoro~»), appelle à l’unité des peuples («~Nyogo dafa~») et prie ses compatriotes à se vacciner contre les maladies («~Vaccination~»).

Musiciens: Souleymane Traoré (auteur, compositeur, balafon, voix) ; Siaka Traoré (balafon) ; zatien Gonsogo (tambour bara) ; Lamissa Traoré (tambour bara) ; Mamadou Traoré (karignan, choeurs) ; Ibrahima Dembélé (titiara)

Titres: 1. Kénédougou Foly (version vourte) ; 2. Nyogo dafa ; 3. Cinporoko nonougoro ; 4. Noumou Foly ; 5. Vaccination ; 6. Dely Fara Mandé ; 7. Kénédougou Foly

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire